Le thé est la boisson la plus santé selon Sébastien Champagne

Sébastien_ChampagneLe propriétaire de Sebz Thé et Lounge, Sébastien Champagne est un grand amateur de thé. Il a été initié dès l’âge de trois ans par des amis de ses parents, des restaurateurs originaires de Hong Kong. Le thé a des qualités exceptionnelles. Nous allons en découvrir quelques-unes.Alors qu’il travaillait dans une agence de publicité, Sébastien Champagne est tombé sur une étude de marché sur le café et le thé. Cette étude révélait que le thé était en augmentation par rapport au café en Amérique du Nord. En quelques heures ça a été le déclic et il a dit à son associé qu’il s’en allait dans le thé.

«J’ai étudié la culture asiatique, l’histoire du thé, les saveurs, les gouts, le folklore et le côté santé du thé. J’ai eu un mentor du thé et j’ai fait plusieurs voyages en Asie», relate Sébastien Champagne.

En 2008, il a ouvert Sebz Thé et Lounge  dans le quartier Montcalm avec pour objectif de faire découvrir les différentes saveurs du thé aux résidents de Québec. Le décor est asiatique et sobre. Il organise aussi des ateliers pour apprendre aux gens les subtilités des 30 000 sortes de thé qui proviennent toutes du même arbre, le Camellia Sinensis. C’est le niveau d’oxydation et la manière dont la feuille est traitée qui vont donner les différentes sortes de thé.Sébastien Champagne choisit ses thés avec soin. Une fois par année, il se rend en Asie pour rendre visite aux producteurs. Son critère numéro un, la saveur, le thé doit avoir bon gout. Viennent ensuite les méthodes de production et la vérification de la non-pollution par les pesticides des cultures avoisinantes.Il existe cinq familles de thés. Noir, vert, blanc, pu’erh et oolong. Les familles de thés se ressemblent beaucoup. Contrairement à ce qu’on peut croire, le thé vert n’est pas le plus antioxydant et le thé noir n’est pas plus caféiné. Les thés fermentés comme le Pu’erh et l’Oolong sont des thés qui facilitent la digestion et qui ont des propriétés calmantes.Pour bien réussir son infusion, il faut infuser en petite quantité. Il est aussi possible de préparer plusieurs infusions avec la même feuille de thé. La température de l’eau pour les thés verts et blancs doit être entre 80 et 85 degrés sinon les feuilles sont brulées et cela change les saveurs. Les autres thés peuvent être infusés avec de l’eau à plus de 95 degrés.

Les bienfaits du thé

Le thé est un antistress et un calmant naturel. Il favorise la concentration et les jeunes enfants peuvent en boire sans qu’il y ait de conséquences sur leur santé. La quantité de caféine est très petite par rapport au café ou aux boissons énergisantes. Il y a 60 à 70 milligrammes dans une tasse de thé contre 150 à 180 milligrammes dans un café filtre et souvent plus de 200 milligrammes dans les boissons énergisantes. Alors que le café est un excitant et qu’il agit tout de suite sur l’organisme, le thé est un stimulant et il se métabolise lentement dans le corps.

«Dans tous les thés, on retrouve une molécule qui est l’acide Gaba. Il s’agit du plus puissant des calmants naturels. Le Pu’erh et l’Oolong en sont particulièrement pourvus par la fermentation du thé», explique le propriétaire de Sebz.

Le thé est la boisson la plus bue dans le monde et il redevient à la mode en Amérique du Nord. Son côté santé et les différentes saveurs plaisent à tous les âges et à tous les genres. Selon Sébastien Champagne, même un bébé d’un an peut boire du thé et cela est bien plus bénéfique qu’un jus de fruit concentré.Les premiers écrits sur le thé datent de 2700 avant Jésus-Christ par un Chinois nommé Shen Nong. Il est considéré comme le père de la médecine traditionnelle Chinoise et premier empereur de Chine. Au début, le thé était utilisé comme un remède, ce n’était pas une boisson pour les saveurs. Pour Shen Nong, c’était le remède par excellence, on pouvait soigner le plus de maux avec le thé.À partir de la dynastie Tang, le thé se démocratise, on boit de plus en plus le thé pour les saveurs tout en gardant le bénéfice pour la santé. Ensuite, le Japon et l’Inde se sont mis aussi au thé. Au Japon on utilise uniquement des techniques de vapeur dans l’oxydation des thés. C’est en Chine qu’on retrouve le plus de styles différents de préparation de la feuille de thé.