Performance musicale inoubliable

mnbaq_jobimPercutante et exubérante, cette performance musicale en hommage au 20e anniversaire de la mort du célèbre Antônio Carlos Brasileiro de Almeida Jobim, offerte au Musée national des beaux-arts de Québec, samedi dernier dans le cadre du Festival international de jazz de Québec. C’est dans un amphithéâtre bondé et un public gagné d’avance que cinq musiciens de haut calibre se sont exécutés avec ferveur. Les rythmes endiablés, tantôt langoureux et parfois très jazzés ont contribué à remplir la place d’une énergie peu commune. Les musiciens, tous bacheliers ou détenteur d’une maîtrise, possédaient une telle joie à jouer ensemble pour le public que tout le monde s’est trouvé gagnant.Il y avait de la magie dans l’air, la frénésie était palpable, car la performance musicale offerte fut digne de la plus haute gastronomie artistique. Par exemple, les gens n’avaient que des commentaires extrêmement positifs et admirateurs comme: «on dirait que chaque note est nettoyée avant d’être lancée», «ils ont beaucoup de plaisir à jouer ensemble» et «leur chimie d’équipe est parfaite.»Pour vous donner un petit aperçu du talent sur la scène, disons que le batteur, Paul Brochu, un gars de Québec, a été le batteur du groupe UZEB, il enseigne à l’Université de Montréal et il est porte-parole de la compagnie Yamaha (section batterie). L’excellent saxophoniste, Jean-Pierre Zanella, a perforé au Festival de Montreux en plus de jouer pour Paul Anka et Michel Legrand. Mais le favori de la foule aura été le pianiste de réputation internationale, le brésilien Marcos Ariel. Cet éternel adolescent offre un spectacle extraordinaire en jouant du piano. Son doigté est d’une qualité exceptionnelle en plus d’attaquer un répertoire jazz et entraînant, tout cela pour le grand plaisir de la foule qui ne cessait d’en redemander. Il s’est même permis de danser tout en jouant au piano. Le rappel de la fin du spectacle a été très généreux. Bref, une soirée dont on se souviendra fort longtemps.Antônio Carlos Brasileiro de Almeida Jobim est né le 25 janvier 1917 à Tijuca dans la partie nord de Rio de Janeiro et il est décédé le 8 décembre 1914 à New York. Jobim a été à tour de rôle un compositeur international remarquable, un parolier, un pianiste et un chanteur. Son oeuvre est remarquable et en inspira plus d’un. Notons que Jobim fut le cofondateur du style musical bossa-nova.