La rue Crémazie transformée en galerie d’art urbaine et stationnement piéton

La SDC de Montcalm inaugurera une nouvelle galerie d’art urbaine le 15 juillet prochain sur la rue Crémazie. La première exposition, Impulsion artistique sera consacrée au Festival d’été de Québec.

La Galerie Montcalm, divisée en deux pavillons, sera implantée dans deux espaces de stationnement de la rue Crémazie entre la rue de Candiac et l’avenue Bourlamaque, jusqu’à la mi-octobre, pour y exposer des œuvres photographiques. Disposées face à face, les deux structures pourront accueillir jusqu’à 63 œuvres.De nombreuses photos représentant les arts de la rue, des rassemblements festifs et des représentations musicales seront affichées sur des supports mobiles, ce qui rendra l’exposition du premier pavillon plus ludique : les passants pourront tourner les blocs afin d’admirer toutes les œuvres. Une exposition plus classique ornera le deuxième pavillon.Le projet a été initié par Marc-Antoine Viel, rédacteur et responsable des évènements pour Monmontcalm, résident du quartier Montcalm et étudiant en architecture à l’Université Laval et Monmontcalm.com qui souhaitaient créer un stationnement piéton sur la rue Crémazie. La SDC Montcalm avait comme projet la création d’une exposition extérieure. Les deux projets ont été réunis pour créer la Galerie Montcalm avec un espace pour installer des photos et un espace pour que les gens puissent s’asseoir.« Personnellement, je trouve assez stimulant qu’autant de résidants et d’entreprises soient inclus dans le processus et je crois que c’est essentiel au développement de l’identité du quartier. Cette collaboration s’avère très prometteuse pour d’autres projets », a déclaré Marc-Antoine Viel.Le projet a été a été conçu par la firme d’architectes Amiot Bergeron, et réalisé par Erige construction, qui sont deux entreprises du quartier Montcalm et qui ont été mises en relation avec la SDC Montcalm par Marc-Antoine Viel. Kevin Sylvain, stagiaire en architecture, appuyé par l’équipe de Amiot Bergeron architectes et en collaboration avec Marc-Antoine Viel, a conçu la Galerie Montcalm de façon à ce qu’elle soit un endroit propice aux échanges et qu’elle devienne un lieu de rencontre prisé par les résidents du quartier ainsi que les passants.« Nous sommes très fiers de la réalisation de ce nouveau projet et qui met en vedette une rue très intéressante à visiter. Notre organisation est enthousiaste à l’idée de dévoiler cette première exposition sur le Festival d’été de Québec, qui depuis deux ans offre des spectacles sur l’avenue Cartier. La Galerie Montcalm nous permettra de plus de travailler avec l’art de la photographie, et ce, pour les quatre prochaines années », a affirmé Marc-André Pâlin, directeur général SDC Montcalm.« C’est avec plaisir que la Ville de Québec participe à la Galerie Montcalm, un projet original qui permet de démocratiser l’art en le rendant accessible aux citoyens et aux touristes qui déambulent dans le magnifique Quartier des arts », a ajouté Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire.Le projet s’inscrit dans la mouvance de l’urbanisme tactique, transformant un stationnement pour voiture en un espace public. La Galerie Montcalm, définie tel un hybride des célèbres «parklets» de San Francisco, révèle les potentialités de son lieu d’insertion et permet une adaptabilité et une configuration différentes selon l’emplacement retenu dans le quartier. Le projet a comme mission d’attirer une nouvelle clientèle dans un secteur, mais également de renforcer l’imaginaire particulier de cette artère pour ses résidents.