Nouvelles mesures des matières résiduelles : Des citoyens inquiets

reunion_matieres_residuelles

La Ville de Québec a tenu lundi soir à l’école internationale de Saint-Sacrement une réunion d’information sur les nouvelles mesures pour la collecte des matières résiduelles à partir du 13 avril. Plusieurs citoyens se sont dits inquiets de l’utilisation des sacs au lieu des bacs. Une pétition qui a déjà recueilli 1340 signatures a d’ailleurs été mise en ligne il y a quelques jours pour dire non à la suppression des bacs dans certains secteurs de la Cité-Limoilou.Une partie des résidents et commerçants du quartier Montcalm situés dans le secteur des Fransciscains, de l’avenue Cartier et du boulevard René Lévesque et Chemin Saint-Foy entre les rues Bourlamaque et Salaberry vont devoir  changer leurs habitudes et utiliser exclusivement des sacs. Les résidents des quartiers Saint-Sacrement et Montcalm qui sont situés dans le secteur mi-dense ne pourront plus mettre leur panier de recyclage de 64 L et leur poubelle classique dans la rue pour être vidés.Pour opérer les changements, la Ville de Québec s’est basée sur les constats dans les milieux denses et commerciaux du secteur. Selon la Ville, les bacs qui restaient dehors jusqu’au retour des propriétaires gênaient les piétons. Et les camions de ramassage participaient à la congestion et la circulation dense du matin.« L’objectif des nouvelles mesures est de nettoyer les rues et faire des économies sur les collectes », affirme le directeur de la division des matières résiduelles, Stéphan Bugay.

Pétition contre la suppression des paniers de recyclage

Geneviève Thibault, une résidente du quartier Saint-Sauveur n’est pas d’accord avec ces changements. Elle a mis en ligne une pétition qui a recueilli plus de 1000 signatures en  quelques jours. « Non, à l’utilisation des sacs de plastique pour les collectes des matières recyclables dans la ville de Québec. Nous voulons continuer d’utiliser les bacs parce qu’ils sont pratiques, propres et réutilisables », peut-on lire sur cette pétition.Lors de la réunion, madame Thibault a mis en doute l’efficacité des nouvelles mesures. Elle pense au contraire que cela va engendrer plus de déchets et que cela va couter plus cher. D’autres citoyens se sont dits inquiets du vandalisme sur les sacs de recyclage par les «recycleurs» qui récupèrent différents produits comme les canettes.La Ville de Québec recommande aux résidents de séparer les affaires qui pourraient être récupérées et de les mettre à part dans une boite en carton qui sera ramassée par les vidangeurs si elle n’a pas été prise par les «recycleurs».« Actuellement, il y a beaucoup de matières qui sont éparpillées avec les bacs 64 L et cela coute 30 à 40 % plus cher à ramasser. On veut responsabiliser les citoyens », explique Stéphan Bugay.Les citoyens présents à la réunion ont aussi manifesté leur mécontentement d’être pris au dépourvu et de ne pas avoir été consultés via les conseils de quartier pour leur demander leur avis. Stéphan Bugay reconnait que la Ville a peut-être commis une erreur en ne tenant pas de consultations publiques avant la mise en place des nouvelles mesures.«On retient la leçon pour en tenir compte dans le futur», avoue le directeur de la division des matières résiduelles.

Distribution gratuite et facilitée des sacs de recyclage

Jusqu’au 13 avril, une première vague de distribution des sacs de recyclages est organisée par la Ville au domicile des résidents. Une nouvelle distribution aura lieu en juillet pendant la période des déménagements. Après quoi, la Ville de Québec souhaite rendre la récupération des sacs faciles avec des distributions le soir, le fin de semaine et à proximité des citoyens.En attendant si les citoyens ne reçoivent pas la première vague de distribution des sacs de recyclage, ils peuvent se rendre à l’arrondissement pour en récupérer.La Ville invite aussi les citoyens qui sont touchés par les changements à communiquer avec l’arrondissement si ceux-ci pensent que leur situation ne correspond pas aux nouvelles obligations.Pour plus de détail : Ville de Québec/matières résiduelles