Un manque de verdure oblige une consultation publique

820_marguerite_bourgeoys

Le promoteur du 820 avenue Marguerite-Bourgeoys dans le quartier Saint-Sacrement devra aller en consultation publique pour demander une dérogation de zonage. L’immeuble construit en 2014 ne respecte pas les 20 % d’aire verte obligatoire sur le terrain.

Selon Simon Langlais, des problèmes sont survenus lors de la construction de l’immeuble et du mur de soutènement qui sépare son terrain de celui du voisin. Le plan initial qui respectait la réglementation de la ville n’a donc pas pu être mis en place et il manque 15 % de verdure.« On a proposé à la Ville d’agrandir l’aire verte sur le toit, de mettre des jardinières et une dalle de gazon sur l’aire de stationnement, mais la Ville a refusé toutes les propositions parce que cela ne rentrait pas dans le cadre de la réglementation », a expliqué Simon Langlais.La réglementation de la Ville de Québec spécifie qu’une construction, une allée d’accès et une aire de stationnement sont exclues de l’aire verte.La Division de la gestion du territoire de l’arrondissement de La Cité–Limoilou  propose de permettre par une permission d’occupation un pourcentage d’aire verte de 5 % sur le terrain de Monsieur Langlais.À l’origine, une maison occupait le terrain. Deux arbres ont été coupés pour permettre la nouvelle construction. Des cèdres ont été conservés à l’avant du bâtiment.