Les trésors épicuriens de Montcalm

Parcour_epicurien_quartier_arts

Les Parcours épicuriens proposent depuis décembre 2014 d’aller à la rencontre des restaurateurs et des boutiques situés dans différents quartiers de Québec. Le tour, appelé parcours épicurien quartier des arts arrive enfin dans le quartier Montcalm. Monmontcalm.com l’a testé en avant-première. Suivez le guide !

Le rendez-vous est donné dans le hall du Musée national des beaux-arts du Québec à 15 h. Le tour est prévu pour un groupe de 15 personnes et il est d’une durée de 3 à 4 h. Mais avant d’aller au restaurant du MNBAQ signé Marie-Chantal Lepage, Éric Lavoie, co-créateur des parcours épicuriens avec sa conjointe Karine Gaudreault, qui est notre guide pour cette première, nous amène dans les murs de l’ancienne prison pour parler un peu d’histoire. L’histoire de la prison qui est devenue un musée et du parcours épicurien, ainsi que le déroulement de l’après-midi. Puis nous allons rejoindre le sous-chef, Christopher Dea, qui nous a préparé des blinis au saumon fumé et oseille sanguine avec une mayonnaise au basilic et graines de sésame noires. Le ton du parcours est donné avec cette délicieuse mise en bouche servie avec un verre de vin blanc, un sauvignon 2014, Carrelot des amants de la côte de Gascogne en France. Le vin légèrement acidifié et fruité est parfait pour accompagner le blinis. Pendant la dégustation, Christophe Dea nous explique le style de la cuisine de la chef Marie-Chantal Lepage qui est basé sur des produits du terroir. Celle-ci aura aussi la charge du bistro qui ouvrira dans le pavillon Pierre Lassonde cet été.Yannick_Fortin_GraffitiLe temps passe vite et nous partons en direction du Graffiti sur l’avenue Cartier où nous attend le copropriétaire, François Michaud et son chef Yannick Fortin. Son nom vous dit quelque chose normal, il a participé à l’émission les Chefs à Radio-Canada. Originaire de la Gaspésie, Yannick Fortin est un amoureux des produits du terroir. Il a fait ses classes avec Martin Gilbert au restaurant La Maison William Wakeham à Gaspé, en France, au Firmin Arrambide qui a deux étoiles dans le guide Michelin et au db Bistro Moderne de Daniel Boulud à Vancouver. Comme lors de notre passage, c’était la Poutine Week, le chef nous a concocté la poutine proposée par le restaurant pendant le concours. Je vous le dis tout de suite, on ne parle pas ici de la poutine traditionnelle bas de gamme. Oh que non ! C’était raffiné et tout le monde en aurait mangé un peu plus. Le Graffiti a d’ailleurs remporté le choix du jury 2016. La recette, rösti de pomme de terre aux fines herbes (thym et persil), flanc de porc Nagano québécois cuit pendant 12 h, du fromage de Trois-Pistoles fumé au bois d’érable de la fromagerie les Basque et glace de viande au Glenmorangie, vrille de pois et pimenton. Pour accompagner, une bière rousse, la Maudite d’Unibrou. Dernière chose avant d’aller rejoindre la Corse, le Graffiti possède 450 sortes de vins et se laisse porter par les tendances pour essayer des choses.

On voyage avec le parcours épicurien

La Corse. Île paradisiaque avec ses paysages, son soleil et sa gastronomie. Kim Colonna, le propriétaire, est originaire de ce petit coin de paradis et il a eu la bonne idée d’en installer une petite partie sur l’avenue Cartier avec Petits creux & Grands crus. Nous sommes accueillis par l’un des serveurs du restaurant, Guillaume, qui nous propose un petit voyage en Corse avec une assiette dégustation composée d’acras de morue avec sa mayonnaise au paprika, des éperlans frits à l’aïoli, du filet mignon frotté avec du grain de poivre et fenouil mariné puis séché pendant un mois et du migliacci. Le restaurant est aussi connu pour sa grande variété de vins importés. Pour accompagner cette belle assiette, nous avons goûté un vin rouge léger corse du domaine de Granajolo de la région de Porto-Vecchio. C’est beau la Corse, mais il est temps de partir, l’Italie nous appelle.Fromage_Montazio_balsamique_MorenaNous voilà chez Morena. Nous sommes accueillis par la copropriétaire, Ariana Moralès. Avec Vito Natrella, ils ont fait de Morena, un endroit incontournable pour les résidents et les visiteurs du quartier. On y trouve des produits fins d’Italie, de la France, du bassin méditerranéen et des mets préparés qui vous permettront de passer une excellente soirée quand vous n’avez pas le goût de cuisiner n’y d’aller au restaurant. La représentante de Fleur d’olive, l’un des fournisseurs de Morena, Claudia, nous fait découvrir différents huiles d’olive et vinaigres balsamique. Personnellement j’ai craqué pour l’huile d’olive Gocce au basilic, j’ai eu l’impression que le basilic était frais. Ariana Moralès, nous a offert le choix de deux sortes de vins afin d’accommoder aux mieux les préférences, un vin blanc biologique espagnol Latùe et un vin rouge portugais Rufo Douro ainsi que du fromage italien, Mantasio arrosé d’une crème balsamique Gocce. Avant de partir, j’ai aussi goûté à des caramels à tartiner Mama Choka au beurre salé et au sirop d’érable signés Ricardo. Moi qui ne suis pas une adepte du caramel, il y en aura sur mes crêpes.

De joyeux lurons en visite

scones_cheddar_poivre_cayenne_picardiAu fil de la tournée, l’ambiance devient de plus en plus décontractée entre les convives. Nous traversons la rue pour aller chez Picardie, autre incontournable de l’avenue Cartier. À la fois, boulangerie, pâtisserie, traiteur et épicerie fine, Picardie nous offre de quoi nous remplir la panse de l’apéro au dessert. Difficile de résister entre les chocolatines, les gâteaux, les quiches et autres plats préparés par le chef Daniel Therrien. La copropriétaire, Christiania Lepegna, nous reçoit avec des scones salés au cheddar médium biologique de Mégantic. Assaisonnés avec du poivre de cayenne, les scones ont un petit goût piquant qui nous charme dès la première bouchée. Nous sommes repartis de Picardie avec le dessert, mais chut, direction le Rideau Rouge avant.Le Rideau Rouge bistro urbain et boite à chanson est tenu par Alain Tremblay et Nancy Lacharité. Au Rideau Rouge, on peut boire un verre, manger un burger Godzilla de 3,5 kg (non il n’y a pas d’erreur, mais je vous conseille de la manger à plusieurs), écouter de la musique ou se retrouver sur la scène pour jouer un instrument de musique ou chanter. Nous avons goûté un pogo maison composée d’une saucisse épicée à la bière et d’une panure à la farine de maïs et bu bière ambré foncé de Brooklyn, la Blue point. Surveillez le Burger week, le Rideau Rouge a gagné les trois dernières éditions.Le parcours prend fin avec la visite au Pub Galway où nous attend le gérant Jean-Nicolas qui porte le kilt irlandais pendant son service. Au Pub Galway, on boit irlandais, on mange irlandais, on pense irlandais, on écoute irlandais. Le pub vient de rénover le deuxième étage qui permet d’accueillir des groupes. Pour l’occasion c’était plus québécois qu’irlandais avec un pâté de foie de volaille et une gelée à l’érable, mais je vous conseille le fish and chips, le meilleur en ville selon le Pub Galway. Nous avions le droit de choisir n’importe quelle bière sauf la Guiness ou un cidre pour ceux qui comme moi qui n’aime pas vraiment la bière. Enfin, pour conclure ce bel après-midi, nous avons ouvert la boite de Picardie qui contenait le dessert, des biscuits crinkles au chocolat noir.Parcours épicurien quartier des arts vous donne rendez-vous tous les samedis à 15 h, 29 $ + taxes. Départ au restaurant du MNBAQ signé Marie-Chantal Lepage.Entre le 15 et le 20 février, courez la chance de gagner une paire de billets pour le parcours épicurien quartier des arts. Pour cela vous devez :

  • Aimer la page Facebook de Monmontcalm.com
  • Aimer et partager le concours sur Facebook
  • Nous dire qui est la personne qui vous accompagnera et pourquoi
Momontcalm a été invité