Démocratiser l’accès à la culture | 15 novembre 2017 | Article par Marine Lobrieau

Crédit photo: Les Gros Becs

Démocratiser l’accès à la culture

La Semaine des droits de l’enfant se conclura dimanche au Musée National des Beaux-Arts de Québec (MNBAQ) avec l’événement Un bouquet de rose.

L’événement de dimanche aura pour mission de sensibiliser les enfants à la culture par un éveil sur l’art et la création. « Sur cinq enfants qui arrivent dimanche, si on parvient à en accrocher un qui va développer une passion pour l’art ou la création, on aura réussi notre mission », souligne Marie-Hélène Audet, coordinatrice à la médiation et responsable des programmes famille au MNBAQ.

Depuis 2009, divers organismes sociaux et culturels se mobilisent à l’occasion de la Semaine des droits de l’enfant. Plus d’une cinquantaine d’acteurs, porteurs du projet, offrent leurs concours par des activités de sensibilisation. Chacun articule une action autour de l’un des principes de la Convention relative aux droits de l’enfant.

L’accès à la culture, aux loisirs et à l’éducation sont des principes directeurs des droits de l’enfant. « Je pense profondément que la culture peut changer le regard sur le monde d’un enfant et changer des vies », assure la responsable des programmes famille du MNBAQ.

L’ensemble des organismes porteurs ont réalisé des fleurs toute la semaine et sont invités, ce dimanche, à se rassembler au musée pour former un bouquet commun au message symbolique. « Nous invitons les enfants à réfléchir sur ces droits à travers le monde, le droit à la culture, à avoir un toit, être bien nourri, et, sur chacun des pétales, les enfants vont venir inscrire des droits », explique Marie-Hélène Audet.

L’art, une fenêtre ouverte sur le monde

Cette journée sera également l’occasion de souligner le 25e anniversaire de l’organisme communautaire Pignon bleu, qui oeuvre contre la pauvreté et l’exclusion sociale, et qui s’associe régulièrement au MNBAQ pour proposer des activités culturelles aux enfants issus des quartiers populaires. Pour venir clôturer cette journée, le documentaire Paroles d’enfants sera projeté. Il mettra en lumière des témoignages d’enfants, recueillis par la réalisatrice Isabelle de Blois, au sujet de cet enjeu de société.

Le MNBAQ oeuvre abondamment en ce sens pour développer l’accès à la culture pour tous. Pour ce faire, des ateliers créatifs sont proposés chaque fin de semaine, pour un coût modique. « Nous nous assurons d’avoir des moments où le musée est accessible pour tous. Un accès à la création et aussi aux expositions », souligne Marie-Hélène Audet.

La Semaine des droits de l’enfant inaugurée, dimanche, par l’Orchestre Symphonique de Québec avait permis à des centaines d’enfants d’assister à une prestation musicale avec l’opportunité d’essayer divers instruments.