Des artistes d’art urbain à l’oeuvre sur l’avenue Cartier | 25 mai 2017 | Article par Céline Fabriès

Crédit photo : Jean Cazes

Des artistes d’art urbain à l’oeuvre sur l’avenue Cartier

Cinq artistes urbains avec des profils très différents participeront à la première édition de l’événement « D’un mur à l’autre », le 3 juin, sur l’avenue Cartier, lors du Grand marché aux puces organisé par la SDC Montcalm.

Les cinq artistes sélectionnés par la Fondation du Carrefour jeunesse-emploi de la Capitale nationale (CJECN), Patrick Forchild, Andrée-Anne Blacutt, MC Grou, Vincent Fournier et Sabrina Raquer, réaliseront une prestation live bénévolement, en pleine rue, sur des murs géants sur l’avenue Cartier entre Sanders et Grande Allée.

C’est l’occasion pour nous d’avoir un contact avec les gens de Québec et d’expliquer notre travail, a souligné MC Grou. Les gens ont encore du mal à faire la différence entre le vandalisme et le graph artistique. »

C’est pourquoi lorsque la Fondation du CJECN a contacté le directeur de la SDC Montcalm, Jean-Pierre Bédard, celui-ci n’a pas hésité une seconde pour embarquer dans le projet qui correspond totalement à la signature du quartier Montcalm, Quartier des arts.

« C’est joindre l’utile à l’agréable et on est heureux de pouvoir contribuer à la cause du CJECN et mettre de l’avant un organisme comme Graff’cité », a déclaré Jean-Pierre Bédard.

Les passants pourront aussi s’initier à l’art urbain grâce à un mur temporaire et un atelier de casquette mis à leur disposition. L’artiste hip hop de Limoilou, Webster donnera peut-être également une prestation musicale impromptue, mais sa présence n’a pas encore été confirmée.

Les oeuvres réalisées par les artistes seront mis en vente lors du Cocktail-Expérience parrainé par Webster et l’OSQ à la Nef le 25 octobre. Les personnes intéressées à assister à l’évènement pourront se procurer des billets au coût de 60 $ lors du Grand marché au puce le 3 juin.

En plus de mettre en valeur l’art urbain et de sensibiliser la population au phénomène du graffiti, l’événement « D’un mur à l’autre » vise à amasser des fonds qui seront ensuite redistribués aux jeunes de 16 à 35 ans habitant sur le territoire du CJECN afin de les aider dans leurs démarches d’employabilité et dans l’amélioration de leur qualité de vie.

À noter qu’il y aura une seconde édition « D’un mur à l’autre », le 16 septembre, sur la rue Saint-Joseph, dans le cadre de l’événement Québec Expérience avec cinq autres artistes.