Est-ce que le numérique nous change ? | 7 novembre 2017 | Article par Marine Lobrieau

Crédit photo: Marine Lobriau

Est-ce que le numérique nous change ?

L’exposition Mouvance de Brigitte Dahan, présentée à la Galerie d’art Uno, pose la question sur l’avenir de l’humain avec l’omniprésence du numérique dans notre société.

À travers l’exposition Mouvances, Brigitte Dahan souhaite susciter un questionnement précis chez le spectateur, sur l’impact des nouvelles technologies sur l’espèce humaine. « Est-ce que la technologie nous change ? Surtout, à quel point ce numérique nous change-t-il en tant qu’espèce dans notre évolution humaine ? », s’interroge l’artiste. Le parcours thématique s’étire dans le temps d’une manière chronologique. Les sculptures symbolisent des fossiles, puis la naissance de l’être humain, vers sa transformation et son évolution dans le monde numérisé.

À travers l’exposition, la sculptrice souhaite rendre compte de ce qui nous a précédés et surtout approfondir le raisonnement du public sur ce qui s’en vient, les impacts et conséquences de ce monde connecté virtuellement, et ce, mondialement.

On est tous connectés, nous voulons être vus, être aimés, mais on ne s’intéresse pas vraiment aux autres.

Revenir aux fondamentaux

L’utilisation des matériaux est ciblée. Le choix de travailler l’argile prend alors tout son sens et n’est pas anodin. « L’argile est mon médium, c’est la matière première, celle de la création », explique-t-elle. Les fondamentaux reviennent à l’esprit du spectateur grâce aux représentations du monde organique, de la nature et du monde animal. Les sculptures Adam et Ève, Mémoire collective ou encore Réseau social donne le tempo de l’exposition et sont autant d’outils pour nourrir le raisonnement de celui qui les apprécie.

Néanmoins, l’artiste avoue ne pas détenir « de réponse ». Les sculptures sont destinées à prendre du recul sur la société connectée qui nous entoure tous et se questionner sur notre avenir.

Brigitte Dahan a étudié en Arts plastiques et a enseigné cette matière durant quelques années. Depuis 12 ans, elle a repris une activité artistique en parallèle de son activité professionnelle dans le domaine de l’informatique. À la recherche de nouvelles activités, l’artiste assiste à un cours de céramique et c’est pour elle une seconde « révélation ».

L’exposition se déroulera du 27 octobre au 26 novembre à la Galerie d’art Uno. Le vernissage aura lieu le 9 novembre de 17 h à 19 h.