Soleil et saveurs du Mexique s’amènent sur Cartier

Frida_comptoir_mexicain_avenue_cartier
Arturo Tinajero et Caroline Bulté, propriétaires de Frida, comptoir mexicain

 Envie de tacos, mais pas du combo steak haché et coquille El Paso ? Patience, le 21 mai, Frida, un comptoir mexicain, ouvre ses portes au 1032 avenue Cartier et promet d’apporter la fraîcheur et l’authenticité du Mexique à tous les passants.

À la fois, épicerie et comptoir à tacos et à tortas, sortes de sandwichs chauds à la viande et au fromage, l’établissement possédera aussi un comptoir avec des places assises, et un autre pour manger debout.

« Au Mexique, les tacos, ça se mange debout, dans la rue, devant le restaurant », annonce le propriétaire, Arturo Tinajero, accompagné de sa femme, Caroline Bulté dont la future épicerie offrira, à prix modique, les spécialités mexicaines dans toute leur pureté.

Sauce piquante un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout. Aux passants affamés de choisir comment ils aiment manger leurs tacos ! Pour ceux qui veulent cuisiner mexicain à la maison, la partie épicerie proposera de nombreux produits, dont des sauces biologiques variées et toute une panoplie d’épices.

Dans le top 10 Trip Advisor

Né au Mexique, Arturo Tinajero a habité au Québec pendant dix ans. « J’ai quitté le Mexique, car j’étais à la recherche d’aventure », confie-t-il avec un sourire taquin. Durant toutes ces années, il travaille dans plusieurs restaurants de Québec, dont le Montego et le Portofino. En 1998, il retourne au Mexique, à Guanajuato, petite ville colorée, pour y ouvrir son propre restaurant…italien ! Portant le nom de Chao Bella, l’établissement a accueilli Robert Lepage, les artistes de La Bottine souriante, les ambassadeurs du Canada au Mexique, et le chanteur Enrique Inglesias.« C’était un très bon restaurant. Nous étions dans le top 10 sur Trip Advisor, » affirme fièrement Arturo. Les spécialités ? La lasagne d’aubergines et les escargots à l’ail, qu’il offrira en mets préparés à son nouveau comptoir, mais revisités à la Mexicaine. Ouvert pendant 17 ans, le restaurant n’a fermé que lorsqu’Arturo Tinajero et Caroline Bulté sont retournés au Québec pour offrir un avenir sûr à leurs enfants.

Un agua por favor

Les propriétaires de Frida s’attendent à recevoir une clientèle variée dans leur nouveau restaurant du quartier Montcalm. « Il y a les passants, les touristes, les gens du quartier, mais aussi ceux qui travaillent ou vont à l’école dans le coin », souligne Caroline Bulté. « Avec les plaines d’Abraham à deux pas, un savoureux take-out fleurant bon le chipotle se prête à merveille à un pique-nique improvisé. »Pour arroser le tout, un grand verre d’eau de fruits. « C’est comme une limonade préparée avec de l’eau, des citrons et du sucre, mais ici, on la fait avec d’autres fruits, comme de la mangue, des fraises… », explique la restauratrice en montrant une photo de bocaux débordants de rafraîchissantes boissons, les aguas.L’épicerie proposera aussi des mets préparés variés pour simplifier les soupers de semaine et épicer un mercredi soir banal. Frida offrira également des options végétariennes pour ses mets préparés et ses tacos et tortas sur le pouce. Un détour vers l’avenue Cartier s’impose, pour déguster de vrais tacos, acheter des épices introuvables ailleurs et piquer une jasette aux charmants propriétaires.