Le traditionnel en force au Carnaval de Québec

bonhomme_carnaval

Pour attirer la génération Y et les visiteurs étrangers, le Carnaval de Québec a décidé de surfer sur la mode bûcheronne. Le Québécois, bûcheron et barbu, sera donc à l’honneur et tant pis pour les stéréotypes. Cinq nouveaux sites seront à découvrir entre le 27 janvier et le 12 février pour la 63e édition du Carnaval.

« On y va avec ce que la population a demandé. On veut que les gens qui aiment l’hiver sortent dehors, puissent bouger et s’amuser », a souligné la directrice générale du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond.Sans offrir de véritables nouveautés, le Carnaval, pour attirer une clientèle variée, mise, au parc de la Francophonie, sur le Camp à Jos qui se veut un clin d’oeil à l’histoire du célèbre bûcheron Jos Montferrand en offrant musique, danse, ambiance canadienne vintage et des défis d’habilités comme la glissade sur pelle et le lancer de la bûche.En dispersant les activités sur différents sites, le Carnaval propose donc une offre éclatée et traditionnelle. Parmi les sites, la place d’Youville où l’on retrouve la Boule à neige de la Ville de Québec et le Quartier Petit Champlain avec le volet hivernal du Festival ComediHa!. Le coeur du Carnaval sera situé Place de l’Assemblée-Nationale.Dans le quartier, deux activités sont prévues le 11 février, une course à obstacles urbaine autour du Cégep Garneau et le traditionnel défilé de nuit de la haute-ville.L’Effigie donnant accès à la Zone Loto-Québec, au Monde de Bonhomme, au Camp à Jos et aux activités présentées sur Grande Allée est en vente au coût de 15 $. À noter que certains sites du Carnaval sont gratuits et les enfants de moins de 7 ans ont accès gratuitement à tous les sites.Pour tous les détails, visitez le site du Carnaval de Québec.