Les faits marquants en urbanisme | 29 décembre 2017 | Article par Céline Fabriès

Crédit photo: SPOT 2017

Les faits marquants en urbanisme

Qu’est-ce qui a retenu l’attention dans Montcalm et Saint-Sacrement en 2017 ? À partir de nos publications, revoyez l’année 2017 dans les différentes sphères de la vie du quartier. Dans cette seconde partie nous abordons l’urbanisme avec la saga de la Sympathique place ouverte à tous (SPOT) et les projets immobiliers.

Après deux ans en Basse-Ville, l’équipe du SPOT souhaitait installer ses quartiers dans Montcalm pour la saison estivale. Le but du SPOT étant d’occuper un terrain qui pourrait être aménagé d’une manière différente, les étudiants en architecture avait choisi le stationnement du Centre culture et environnement Frédéric Back comme emplacement.

Cependant, les étudiants ont frappé, pour la première fois, un véritable mur en choisissant ce lieu. Pas avec les dirigeants du Centre Frédéric Back pour qui la mission du SPOT rejoint complètement leur mission, mais avec quelques résidents situés dans le voisinage du Centre Frédéric Back. Une pétition a été lancée, 75 résidents du secteur l’ont signée. Face à la résistance de quelques citoyens réfractaires à un projet unique en son genre et qui a connu un énorme succès en Basse-Ville, une contre-pétition pour la venue du SPOT a été lancée en ligne, 644 personnes l’ont signée. Malheureusement, l’équipe du SPOT, ne voulant pas déclencher une guerre avec les voisins du Centre Frédéric Back, a décidé de retourner en Basse-Ville sur le terrain de l’îlot du Palais.

Attention, chantiers en construction

On peut dire que l’année 2017 a été faste dans la construction. Plusieurs chantiers ont démarré en 2017 après plusieurs années de discussions et de plans pour arriver à un projet final.

Certains comme la YWCA sont terminés. En ce qui concerne le loisir, trois salles d’activités physiques avec d’immenses fenêtres donnant sur le parc Holland ont été aménagées. La YWCA comprendra également trois salles de cours, 25 bureaux administratifs, deux écoboutiques-plateaux de travail, un laboratoire pour un jardin communautaire, et une terrasse sur le toit. Du côté de l’hébergement d’urgence, les travaux ont permis à la YWCA d’ajouter neuf chambres, dont quatre chambres adaptées et huit îlots familiaux pour un total de 60 chambres.

Le Cégep Garneau a procédé à une rénovation complète de sa bibliothèque. Inaugurée en janvier, la nouvelle bibliothèque de 3 716 m², imaginée par la firme d’architecture CoArchitecture, est divisée en différentes zones qui inspirent soit à la culture, à l’art, à la recherche, au travail individuel ou en équipe et aux rencontres. Au cours de l’année, le cégep a également construit de nouveaux abris vélos. Le cégep a investi 200 000 $ et sacrifié 15 places de stationnement pour créer cette zone réservée aux vélos.

D’autres projets immobiliers seront livrés en 2018. Avec plusieurs mois de retard, le IGA Deschêne a commencé ses travaux cet été. Afin d’aller plus vite dans l’agrandissement de l’épicerie, les propriétaires ont décidé de fermer pour six mois à compter de septembre. Rappelons que les travaux de plus de 10 millions de dollars permettront au IGA Deschênes d’accueillir les clients dans un espace agrandi. Un second immeuble est également en construction avec un espace commercial au rez-de-chaussée, une trentaine d’espaces locatifs résidentiels aux étages supérieurs, et un stationnement souterrain pour les résidents.

Dans le secteur Belvédère, la firme montréalaise Sylcorp a commencé cet automne la construction du St. Moritz, un immeuble de sept étages avec du commercial, du locatif et du condo. Le rez-de-chaussée accueillera le café-bistro St. Moritz ainsi qu’une banque et une boulangerie/épicerie fine.