Une candidate pour la forme dans Montcalm-Saint-Sacrement | 10 octobre 2017 | Article par Céline Fabriès

Crédit photo: Jean Cazes

Une candidate pour la forme dans Montcalm-Saint-Sacrement

La candidate de Québec 21 dans Montcalm-Sacrement, Murielle Gagnon est très discrète depuis le lancement de la campagne électorale. Elle n’apparaît ni sur la photo de groupe du parti ni sur les pancartes électorales placées dans le district.

Québec 21 était fière d’annoncer le 22 septembre la composition complète de son équipe pour les élections municipales. Mais le parti de Jean-François Gosselin a 21 candidats seulement sur papier.

 

Photo de groupe sur le site de Québec 21

Dans la réalité, le parti a plutôt 20 candidats et ne s’en cache pas. « On reconnaît que monsieur Bussières a un poids politique assez important depuis ces dernières années. »

La candidature, on n’a peut-être pas pesé extrêmement fort sur le crayon », reconnaît le directeur des communications de Québec 21, David Chabot.

Mais selon David Chabot, Québec 21 donne un choix démocratique aux citoyens de Montcalm-Saint-Sacrement, contrairement à Équipe Labeaume qui a décidé de ne pas présenter de candidat pour laisser la place à Yvon Bussières. « L’Équipe Labeaume n’a pas présenté de candidat contre monsieur Bussières, on trouvait ça tout à fait antidémocratique », explique-t-il.

Québec 21 espère tout de même séduire les électeurs du district grâce à son programme. « De voir notre programme, de voir si ça cadre avec leur vision, ils [les électeurs] ont quand même l’option de voter et d’appuyer Jean-François Gosselin et une candidate de Québec 21 », souligne David Chabot.

À noter que Murielle Gagnon ne réside pas dans Montcalm-Sacrement, elle habite à Beauport.