Une garderie s’installe dans un CHSLD | 16 novembre 2018 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Gracieuseté

Une garderie s’installe dans un CHSLD

Le Domaine Saint-Dominique, qui intègre des habitations pour aînés et un CHSLD, a dévoilé mercredi un projet de garderie privée intergénérationnelle : la Villa Montessori.

La garderie de 80 places, qui doit ouvrir ses portes en janvier 2019, adoptera une approche « centrée sur l’enfant, respectueuse de son individualité et visant l’épanouissement de sa personnalité grâce à la pédagogie Montessori », peut-on lire dans le communiqué.

Un village pour élever un enfant

Le concept multigénérationnel, popularisé en Europe, se traduit par un partage d’aires communes et d’autres espaces entre les aînés et les enfants. Il vise à favoriser les activités croisées, les interactions, le tissage de liens, pour briser l’isolement des uns et contribuer au développement de l’autonomie des autres.

La Villa Montessori collaborera par ailleurs avec l’École Oraliste de Québec afin d’accueillir des enfants atteints de problèmes auditifs ou langagier, pour favoriser leur intégration ainsi que l’ouverture à la différence.

« Nous sommes convaincus qu’il faut un village pour élever un enfant et que les aînés ont un rôle à jouer. Nous voulons permettre aux enfants de s’enrichir de leurs talents, de découvrir que notre monde est pluriel, composé de personnes, qui avec leur histoire et leur vulnérabilité, le rendent passionnant », mentionne Nolwenn Franchet, directrice de la Villa Montessori.

Un investissement de 1,2 million $ a permis de l’aménager dans le bâtiment ancestral du Domaine Saint-Dominique, qui a dû être restauré selon les exigences du Ministère de la Famille. La propriété historique du 19e siècle, où vivaient des religieuses dominicaines, loge quelque 200 aînés et intègre 39 et 131 chambres en CHSLD.

Villa Montessori (ouverture janvier 2019)
au Domaine Saint-Dominique
1045, boul. René-Lévesque Ouest
418 681-3561