La boucherie Marcel Labrie et la Brûlerie Rousseau au Grand Marché | 18 janvier 2018 | Article par Céline Fabriès

Crédit photo: Céline Fabriès

La boucherie Marcel Labrie et la Brûlerie Rousseau au Grand Marché

Deux commerces des Halles Cartier ouvriront des succursales en 2019 dans le nouveau Grand Marché à Limoilou. La Boucherie Marcel Labrie et la Brûlerie Rousseau, deux commerces très bien implantés sur l’avenue Cartier, ont répondu favorablement à l’appel de candidatures.

Florent Lauthier, le propriétaire de la Boucherie Marcel Labrie, cherchait à s’agrandir avec une seconde succursale, mais pas avec un commerce sur rue. « On cherche à se développer depuis plusieurs années, on est attaché au marché alimentaire comme les Halles Cartier », explique monsieur Lauthier. « Mais des marchés alimentaires à l’intérieur, il n’y en a pas des masses, donc quand il y a eu l’appel d’offres pour le Grand Marché, on a vu ça comme une opportunité », poursuit le boucher.

La Boucherie Marcel Labrie, qui changera de nom en mars pour s’appeler Boucherie Florent et fils, sera la seule boucherie dans le futur Grand Marché. « C’était primordial dans notre décision. Chaque commerce est exclusif, un peu comme ici [Halles Cartier] », mentionne le commerçant.

De l’avis de monsieur Lauthier, le Grand Marché ne portera pas ombrage à son commerce actuel ni à l’artère commerciale de Montcalm. « Ça va me permettre d’aller chercher des clients qui ne viennent pas forcément sur Cartier parce que l’accessibilité est difficile, surtout l’été », affirme le boucher. La boucherie du Grand Marché proposera sensiblement les mêmes produits qu’aux Halles Cartier, avec certainement des nouveautés. « Ça va nous permettre de tester des produits, c’est l’endroit idéal pour des découvertes », confie Florent Lauthier.

Pour justifier son choix, le propriétaire de la Boucherie Marcel Labrie se base aussi sur une étude de marché menée par les Halles Cartier lors du changement d’image et de nom des Halles : « La grande majorité des clients des Halles habitent dans Montcalm ou dans un secteur proche. »

De plus, selon Florent Lauthier, des collègues entrepreneurs des Halles Cartier possèdent également des succursales aux Halles Sainte-Foy, « et les deux fonctionnent », plaide le boucher.  Et parmi les commerces des Halles Cartier à avoir plusieurs succursales dans Québec, un a aussi décidé d’intégrer le Grand Marché : la Brûlerie Rousseau. Il s’agira de la 5e succursale pour le café après Bouvier, les Halles Cartier, les Halles Sainte-Foy et les Galeries de la Capitale.

Un lieu en développement

Autre point qui n’inquiète pas outre mesure le commerçant : l’endroit du Grand Marché. « Ce n’est pas idiot de refaire vivre ce coin, aujourd’hui ça peut paraître difficile à imaginer, mais une fois le Grand Marché ouvert, ça va être beau et vivant », assure Florent Lauthier.

Pour le commerçant de Montcalm, les artères commerciales ne souffriront pas du Grand Marché. « Les gens habitués à leurs commerces vont continuer à y aller et le Grand Marché, c’est une artère commerciale comme une autre à Québec », estime Florent Lauthier.

En plus des commerces alimentaires, le Grand Marché accueillera un incubateur d’entreprises, un espace famille, une zone éducative et une bibliothèque. Selon les dernières informations de la Ville de Québec, les 25 espaces commerciaux et les 12 kiosques permanents ont tous trouvé preneur. Il reste par contre de la place parmi les 80 étals saisonniers.