Le St. Moritz : des logements entièrement locatifs | 21 septembre 2018 | Article par Jean Cazes

Avancement des travaux en date du 20 septembre 2018.

Crédit photo: Jean Cazes

Le St. Moritz : des logements entièrement locatifs

Le St. Moritz prend forme depuis l’automne dernier sur le site de l’ancien SuperClub Vidéotron, au coin du boulevard René-Lévesque Ouest et de l’avenue Belvédère. En mars 2019, l’immeuble à vocation mixte accueillera ses premiers locataires résidentiels, en plus d’ajouter à l’offre d’espaces commerciaux du quartier.

« La qualité de vie : c’est ce que l’on promeut avant tout pour nos clients du St. Moritz », affirme d’entrée de jeu Sylvain Lavoye, de la firme montréalaise Sylcorp. Coassocié avec l’évaluateur immobilier Pierre Moreau, il s’agit de leur tout premier projet d’immeuble, dont nous avions dévoilé les grandes lignes en juin 2017.

Le duo de promoteurs a retenu les architectes Régis Côté et associés pour concevoir l’édifice en fonction de leur optique de valorisation optimale du site et de développement durable. Le St. Moritz propose 91 logements – finalement tous locatifs – et un rez-de-chaussée commercial. Dynamo Construction est l’entrepreneur du chantier qui à terme, aura nécessité un investissement de 20 millions $.

Un « tout inclus »

Quelque 25 unités ont déjà trouvé preneurs dans l’immeuble de sept étages dont le nom évoque une station de ski suisse haut-de-gamme.

« Québec, c’est une ville de skieurs, et notre projet offre aussi une vue privilégiée sur les montagnes », compare Sylvain Lavoye.

Entre autres caractéristiques du St. Moritz, le promoteur évoque « la piscine sur le toit jouissant d’un ensoleillement toute la journée », les espaces communs extérieurs et intérieurs et le stationnement sous-terrain.

« En fait, nos locataires bénéficient d’un « tout inclus », un peu comme dans un hôtel », illustre le promoteur. Il souligne que la designer Rae Gambino a réalisé les « espaces de vie fonctionnels aux lignes épurées » du St. Moritz.

Sa clientèle, observe Sylvain Lavoye, est surtout composée de couples de jeunes professionnels, mais aussi de nouveaux retraités. « Des gens actifs qui recherchent la vie de quartier non loin de la rue Cartier et des Plaines, qui bénéficieront aussi de la proximité de deux pharmacies, d’un supermarché et des autres commerces de quartier dont ceux du St. Moritz ».

Le futur café-bistro, avec sa boulangerie, offrira aux occupants l’accès direct à un restaurant de qualité. Son dévoilement officiel aura lieu dans quelques semaines. Quant à l’occupation du reste du rez-de-chaussée, Sylvain Lavoye confirme le déménagement de la succursale de la Banque Nationale des Jardins Mérici au printemps 2019, en même temps que les premiers résidents du St. Moritz.

Sylcorp est toujours en discussion pour le dernier espace commercial à louer susceptible d’ajouter à l’offre médical ou alimentaire du secteur.