Montcalm hier, par le Machin Club : l’avenue des Érables | 31 octobre 2018 | Article par Le Machin Club

Crédit photo: Machin Club

Montcalm hier, par le Machin Club : l’avenue des Érables

Le Machin Club, votre mission si vous l’acceptez, sera d’explorer un morceau d’histoire de ces différents quartiers de Québec : Saint-Sauveur, Saint-Roch, Limoilou et Montcalm / Saint-Sacrement.

Nous avons appris sur l’histoire de notre quartier grâce à la publication Histoire de raconter – le quartier Montcalm. Nous avons même mené une grande enquête documentaire sur le quartier des arts en 2016-2017 (vidéo). Depuis ce temps-là, nous rêvons d’explorer les autres quartiers de la ville de la même façon. Le Quartier Général du Machin Club se situe dans un axe historique du développement du Quartier Montcalm.

Si vous êtes  des érudits de l’histoire de la ville, vous avez peut-être deviné? Nos locaux sont situés sur l’avenue des Érables, artère qui autrefois comprenait une intersection du réseau de transport en commun des tramways. Le paysage des rues allant vers le quartier Saint-Sacrement était encore parsemé de champs à l’époque. Aujourd’hui, l’avenue des Érables porte bien son nom, elle est peuplée d’érables massifs qui conservent leur feuillage coloré jusqu’aux premiers flocons.

Notre avenue est aussi passée à l’histoire à travers le cinéma jeunesse de Rock Demers, notre mentor. L’appartement où a été tourné le film Bach et Bottine mettant en vedette Mahée Paiement se trouve séparé par quelques duplex de notre Quartier Général. On se sent donc sous la bienveillance des Contes pour tous. Notre idole, le célèbre producteur, est déjà venu nous rendre visite dans nos espaces pour nous donner sa bénédiction de création. Il nous a même déjà dit :

« La créativité est la seule richesse inépuisable d’une nation! »

Alfred Hitchcock, Alena Hitchcock et le maire Lucien Borne lors du tournage du film I Confess.
Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Inspirés par son oeuvre, nous essayons à notre tour de produire pour le cinéma jeune public. Depuis 2017, nous organisons une projection spéciale en décembre au Cinéma Cartier pour présenter nos créations sur grand écran. Nous sommes chanceux d’avoir encore une salle de cinéma dans le quartier qui a accueilli le célèbre Hitchcock lors de son passage à Québec en 1952.

Comme c’est l’Halloween, pourquoi pas ne pas se laisser aller dans un genre qui convient parfaitement avec la température, les films de peur? Nous tournons justement un court métrage, que nous tentons de produire depuis 2016, inspiré par le nom d’une maison historique située sur l’avenue Brown, La villa Sans Bruit (vidéo). Vous pourrez voir notre court métrage en salle au Cinéma Cartier en décembre lors de deux projections spéciales Ciné-cadeaux.