Montcalm vu par… Le Machin Club | 1 septembre 2018 | Article par Le Machin Club

Crédit photo: Machin Club

Montcalm vu par… Le Machin Club

« Le Machin Club, votre mission, si vous l’acceptez, sera d’explorer ces différents quartiers de Québec : Saint-Sauveur, Saint-Roch, Limoilou et Montcalm / Saint-Sacrement. »

Super, une enquête!

Les arts et la vie sociale

Le Centre culture et environnement Frédéric Back

Commençons par le secteur qui nous est le plus familier, le quartier Montcalm, aussi appelé le Quartier des arts. Le seul quartier du centre-ville qui offre des salles de cinéma, le Musée national des beaux-arts du Québec et au moins trois théâtres. On y compte aussi des organismes communautaires comme Projet Bourlamaque, les Loisirs Montcalm, le Centre culture et environnement Frédérick Back.

Peu importe le quartier dans lequel nous vivons, nous, les Machin Clubeurs, sommes des grands amateurs d’art et de vie sociale. Nous aimons les fêtes de quartier, les festivités en plein air, les conférences de presse, les inaugurations d’expositions, les fêtes foraines.

Les animaux de MC GROU!
Crédit photo: Machin Club

Nous aimons que les artistes transforment le paysage du quartier grâce à leurs talents, nous adorons les animaux de MC GROU.

Certains pensent que le quartier Montcalm n’est habité que par des riches vieillards, mais notre slogan est là pour vous rappeler que… On est là! Partout où on va! C’est ici que se trouve le Quartier Général du Machin Club, où nous nous réunissons pour préparer nos missions.

Les plaines, plus qu’un parc…

On commence notre enquête vox pop en territoire connu au parc de la Commission des champs de bataille de Québec fondé en 1908, en l’honneur du 300e anniversaire de la fondation de la ville de Québec. Mieux connu comme les plaines d’Abraham, c’est plus qu’un parc comme le dit le slogan, c’est un lieu initiatique pour de nombreuses raisons.

Marguerite Martin, la femme d’Abraham Martin.

Par un heureux hasard anachronique, nous croisons Marguerite Martin, la femme d’Abraham Martin, débarquée en Nouvelle-France en 1617. Elle nous confie qu’à son époque, les quartiers n’existent pas encore, elle ne connaît que de la Haute et la Basse Ville.

L’avis des visiteurs

On rencontre des touristes de Thunder Bay, Ontario au parc Jeanne d’Arc et ils nous racontent qu’après avoir fait le tour du Canada dans la dernière année, Québec est la ville qui les a le plus charmés et qu’ils rêveraient d’y emménager pour sa proximité à la nature, sa vie culturelle et sa gastronomie. Lorsqu’on leur parle des différents quartiers, ils ne connaissent que Saint-Jean-Baptiste et le Vieux-Québec, mais nous croyons que les autres quartiers méritent aussi d’être connus des visiteurs étrangers.

Nous croisons un jeune couple et plusieurs retraités, deux amies et un couple qui profitent de la belle journée d’août pour contempler la vie dans le magnifique espace vert aménagé pour notre parfaite détente. Les deux amies nous confient ne pas se déplacer beaucoup dans les autres quartiers. Elles préfèrent l’air et les espaces verts de la Haute-Ville. Comme quoi, on dirait qu’il y a des choses qui n’ont pas encore changé depuis l’époque de Mme Martin?

Nous sommes prêts à briser les frontières géographiques de la falaise pour partir à la conquête du reste de la ville! Prochaine destination : la Marina Saint-Roch.

À lire aussi :

Saint-Roch vu par… Le Machin Club

Saint-Sauveur vu par… Le Machin Club