Moulins La Fayette : nouvelle boulangerie sur Cartier | 17 juillet 2018 | Article par Véronique Demers

L’équipe des Moulins La Fayette. Au centre : Marie-Claude Gendreau, propriétaire de la licence sur l’Avenue Cartier. Et à l’extrême droite: Stéphane Matte, gestionnaire et responsable du développement de marché pour les Moulins La Fayette.

Crédit photo: Véronique Demers

Moulins La Fayette : nouvelle boulangerie sur Cartier

Fraîchement sortie du four le mardi 10 juillet, la boulangerie Moulins La Fayette s’ajoute à l’offre alimentaire en pâtisseries, viennoiseries, plats pour emporter et produits locaux sur l’avenue Cartier. Des habitués du Buffet Maison pourraient y reconnaître certains produits qui s’y trouvent, puisqu’un présentoir y est consacré.

« Pendant 28 ans, j’ai travaillé dans l’entreprise familiale Buffet Maison [qui se trouvait à côté du Blaxton sur Cartier, avant de fermer ses portes], où l’on vendait entre autres des produits de l’Île d’Orléans et de Charlevoix. J’ai eu une occasion d’affaires que j’ai saisie; j’en suis bien fière! », exprime Marie-Claude Gendreau, propriétaire de la licence des Moulins La Fayette sur l’avenue Cartier.

La famille d’abord

Mme Gendreau, ayant acquis son expérience dans l’entreprise familiale de ses parents, la transmet de même à ses filles, Laurence et Sandrine. Cette dernière a même conçu les recettes des sandwichs qui y sont servis! Le fait de posséder une licence permet d’ajouter quelques éléments personnalisés au commerce, contrairement à la franchise, où tout doit être normé.

Il n’y a pas que Mme Gendreau qui prône les valeurs familiales aux Moulins La Fayette, mais aussi Stéphane Matte, gestionnaire et responsable du développement de marché (avec Luc Labbé). M. Matte a demandé la collaboration de sa fille, Rose, pour mettre la main à la pâte dans la boulangerie de l’avenue Cartier.

Stéphane Matte, gestionnaire aux Moulins La Fayette, et Marie-Claude Gendreau, propriétaire de la licence sur l’avenue Cartier.
Crédit photo: Véronique Demers

Les traditions familiales perdurent, même du côté du fondateur des Moulins La Fayette, Johnny Jeulin, un Parisien qui est issu de la cinquième génération de boulangers. Ouverte en 1994, la première boulangerie a fait depuis des petits. « On en compte une vingtaine au Québec. Il y en a aussi en Ontario et en Floride », indique M. Matte.

Pour ceux qui se demandent s’il y a des pains sans gluten, ce n’est pas le cas. Par contre, il y a quelques produits bio. Au moment où l’auteure de ces lignes est passée, bien après l’heure du dîner, au beau milieu de l’après-midi, les clients continuaient d’affluer. Gageons que les résidents et les travailleurs du coin vont adopter cette nouvelle adresse gourmande!

Moulins LaFayette
956, avenue Cartier
418-914-9194