Saison de haut vol pour l’OSQ | 27 mars 2018 | Article par Céline Fabriès

Crédit photo: Céline Fabriès

Saison de haut vol pour l’OSQ

La saison 2018-2019 de l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) s’annonce haute en couleur avec la venue de solistes de renom comme Marie-Nicole Lemieux, Lise de la Salle, Michael Schade, Cédric Tiberghien, et Lisette Oropesa. La musique pop sera à nouveau à l’honneur avec Catherine Major et son invitée Ariane Moffat, ainsi que le cirque avec une première collaboration entre l’OSQ et Flip FabriQue.

Parmi les moments à mettre à son agenda, notons l’interprétation au piano par Lise de la Salle de l’oeuvre extrêmement difficile de Rachmaninov, Troisième concerto les 19 et 20 septembre. Une soirée tapis rouge aura lieu le 29 mai 2019 avec le Choeur de l’OSQ, où les 61 musiciens de l’orchestre inviteront des personnalités publiques. Lors de cette soirée, Lisette Oropesa chantera la Scène de la folie de Thomas.

Pour la première fois, la compagnie de cirque, Flip FabriQue, rencontrera l’Orchestre symphonique le soir de l’Halloween pour présenter une véritable « symphonie carnavalesque », où les rythmes inattendus et les prouesses acrobatiques se défieront. Présentée lors du 375e anniversaire de Montréal, La symphonie du jeu vidéo, créée par Maxime Goulet sera jouée les 22 et 23 novembre.

Enfin, le plus ancien orchestre au Canada, dirigé par Fabien Gabel, ira à la rencontre la musique pop créant ainsi des moments magiques entre les musiciens de l’OSQ et des auteurs-compositeurs-interprètes de la pop. L’OSQ partagera tout d’abord la scène avec Pierre Lapointe pour une incursion inédite dans l’univers du chanteur les 10 et 11 avril, puis avec Catherine Major les 23 et 24 mai 2019, dont ce sera le second rendez-vous avec l’OSQ après 2013.

C’est vraiment différent de jouer avec un orchestre symphonique, c’est une expérience qui est unique et très exigeante, explique l’auteur-compositrice. L’orchestre, ce n’est pas 65 musiciens, c’est un musicien. Ensemble, ils ne font qu’un et c’est très impressionnant.

Mais cette fois-ci, la chanteuse prendra le contrôle de la soirée, en travaillant elle-même, les arrangements de ses chansons qui seront tirées de son prochain album, et la mise en scène. « Au niveau du son, des éclairages, je veux une expérience plus complète. Je veux travailler avec Nicolas Desmeules [éclairagiste du Grand Théâtre] quelque chose qui visuellement va compléter le reste », confie Catherine Major.

L’artiste partagera également la scène avec son invitée Ariane Moffat, qui a joué avec l’Orchestre symphonique de Montréal en 2017. Absente lors de la conférence de presse, mardi matin, la chanteuse n’avait que de bons mots sur son expérience avec l’OSM, « c’est grandiose ce que ça fait ressentir », a déclaré Ariane Moffat dans un message vidéo.

Voir la programmation en détail de l’OSQ.