Une course de tacots sur Eymard | 14 août 2019 | Article par Jason Duval

Crédit photo: Gracieuseté Loisirs Saint-Sacrement

Une course de tacots sur Eymard

Depuis plusieurs années, un événement qui se fait de plus en plus rare de nos jours a lieu dans Saint-Sacrement en août : une course de tacots. Cette année, on pourra y assister ce vendredi 16 août en après-midi, sur la rue Eymard.

Plus d’une vingtaine d’enfants de 10 à 12 ans s’affairent présentement à achever la fabrication et la décoration de leurs tacots pour descendre la côte. Pour l’occasion, la rue Eymard sera bloquée à la circulation, afin de laisser place à la course dès 13 h.

La quincaillerie Rona du quartier, située tout près de l’école Saint-Sacrement, a fourni les boîtes de bois servant à la fabrication des tacots, ainsi que les outils.

Tacots au camp de jour

Cette course de tacots, qui annonce le retour en classe, vient marquer, comme un projet final, la fin du camp de jour des Loisirs Saint-Sacrement.

Accrédité ACP (Association des Camps de jours du Québec), le camp offre des activités variées pour tous les âges, explique son coordonnateur Guillaume St-Pierre. Par exemple, dans le cadre de Mon premier camp, les enfants de 3-4 ans apprennent à développer une certaine autonomie et à jouer. Tout est axé sur la découverte et la préparation à la maternelle. Les 13-15 ans sont invités à sept semaines thématiques. Les 5-12 ans se font offrir plusieurs activités, comme des sorties ou encore des olympiades… et les tacots pour les plus vieux de cette tranche.

Fabrication des tacots dans le cadre du camp de jour.
Crédit photo: Gracieuseté Loisirs Saint-Sacrement

Un retour aux tacots?

Au Québec, la course de tacots était un évènement populaire dans les années 1950-1960. Certains se rappelleront que la Carnaval de Québec organisait ce genre de course chaque année, dans la côte Saint-Sacrement. Depuis, les tacots sont demeurés populaires ailleurs.

Partout à travers le monde, on peut s’éblouir devant ces petites voitures fabriquées maison. Certaines compétitions ont une thématique : les voitures d’époques reviennent souvent, tout comme Mario Kart, thème où les participants sont invités à se déguiser. Il est même possible de voir certains objets de la vie courante, une théière par exemple, devenir des bolides! Je dois l’avouer : c’est ma thématique préférée!

Peut-être les jeunes de Saint-Sacrement en inspireront-ils d’autres pour mousser à nouveau la popularité des tacots ici…