Forum national sur l’art social au service de l’itinérance jeunesse : briser l’isolement social | 21 février 2019 | Article par Baptiste Piguet

Le Cirque du monde

Crédit photo: Baptiste Piguet

Forum national sur l’art social au service de l’itinérance jeunesse : briser l’isolement social

Le Forum national de l’art social au service de l’itinérance jeunesse qui se tient à Québec ces 22 et 23 février veut mettre en contact les artistes, les milieux institutionnels et communautaires, la population et les jeunes en situation ou à risque d’itinérance. Son objectif : permettre à tout le monde de bénéficier des impacts positifs de l’art.

Un événement diversifié

Tout le monde est invité à participer à l’événement, dont la programmation est suffisamment étoffée et éclatée pour satisfaire tous les goûts : 7 conférences, 18 ateliers participatifs, 3 visites organisées, 5 activités publiques de création, 3 expositions photographiques, un jam de musique… Le Forum se déroule en grande partie au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), mais aussi dans d’autres lieux dont la Maison pour la danse de Québec, le Centre Jacques-Cartier

Quelque 150 personnes participent à ce Forum, dont 50 jeunes de tout le Canada (Vancouver, Halifax, Montréal…) et une vingtaine de de la ville de Québec. Claire Goutier, responsable du projet au Centre Jacques-Cartier (CJC), explique :

« Les jeunes sont les hôtes, les experts et les organisateurs de l’événement. C’est le CJC qui est à l’origine de ce forum. Le centre a toujours utiliser l’art comme moyen de transformation sociale. »

On retrouve la programmation complète dans un catalogue téléchargeable en ligne.

L’art social pour briser les barrières

L’art social, c’est la rencontre entre des artistes et des citoyen.ne.s qui créent ensemble, dans un vaste champ de pratiques artistiques : danse, cirque, arts plastiques… C’est le moyen pour tout le monde « d’exprimer sa citoyenneté culturelle, son droit de participer, de s’exprimer, de créer. […] L’art social est un art total qui permet une rencontre avec soi, avec les autres, avec la société », explique Marco Pronovost, chorégraphe et président d’honneur de l’événement.

« Ce forum, c’est le moyen de se concerter, d’avancer ensemble, d’échanger sur nos pratiques… de réfléchir ensemble sur comment travailler dans certains milieux. Comment travailler dans la rue, par exemple », ajoute Marco Pronovost.

Dans les nombreux partenaires du Forum, le Cirque du Soleil tient une place importante. De par son approche de cirque du monde, il fait de l’art social depuis plusieurs années :

« Nous sommes persuadés que l’art est un catalyseur de changement social », explique Patricia Letarte, conseillère principale, impact social au Cirque du Soleil.

La parole aux jeunes

Le Centre Jacques-Cartier fait de l’art social à longueur d’année longue, à travers notamment le Cirque du monde, la Fibre du bois (un atelier du travail du bois), ou encore les Mardi créatifs.

« Le cirque ça donne un but commun, il efface les différences, d’âge, de sexe, de religion… Il permet de s’épanouir dans un milieu artistique et d’entraide. »
– Léa, Cirque du monde

« C’est une place où j’apprends à être, c’est une belle place où j’apprends à prendre des risques mais de manière sécuritaire. Longtemps dans ma vie, je n’ai pas eu le sentiment de réussir et d’être apprécié. Avec le cirque, je réussis et j’aide les autres. »
– Sébastien, Cirque du monde

« C’est un moment où on fait de l’art ensemble, on relaxe, on rencontre du monde. Ça fait du bien d’être avec les autres. On s’entraide. »
– Daphné, Mardis créatifs

« J’ai pu exposer mon talent, j’ai pu être authentique, ne pas avoir peur d’être moi-même. L’art permet de briser l’isolement, les tabous peu importe le sujet. »
– Catherine, Mardis créatifs

En savoir plus sur...