Mariah Carey : une performance convaincante malgré la pluie | 12 juillet 2019 | Article par Karoline Boucher

Crédit photo: Karoline Boucher (Carbo Photographe)

Mariah Carey : une performance convaincante malgré la pluie

Le nom de Mariah Carey est précédé d’une réputation peu flatteuse depuis quelques années. Les frasques de sa vie personnelle ont fait la manchette davantage que son immense talent d’interprète. Ses dernières apparitions se sont distinguées plutôt par des ratés que par un souci d’esthétisme ou la qualité de prestation. C’est donc avec une certaine perplexité que nous nous sommes présentés hier soir sur les plaines pour son spectacle en exclusivité canadienne. Une excellente prise du Festival d’été de Québec.

Malheureusement, le public était très clairsemé dans l’enceinte. Peut-être était-il craintif des orages violents qui veillaient sur le déroulement de la soirée? Ou peu impressionné à l’idée de gracier de sa présence une diva pure et dure, dont les véritables heures de gloire sont déjà loin?

En termes de diva, Mariah Carey n’a pas déçu. Le spectacle a démarré avec près de 30 minutes de retard, après une dernière restriction déraisonnable servie aux photographes déjà confinés à la régie pour illustrer les propos des journalistes. Chaque photo publiée devait porter le sceau d’approbation de la gérance de la chanteuse, même si pour la plupart des médias présents, l’heure de tombée planait déjà.

Talent en direct

Mariah Carey a ouvert son spectacle avec « A No No », vêtue d’une très courte robe argentée.
Crédit photo: Karoline Boucher (Carbo Photographe)

Mariah a mis fin à l’attente en ouvrant son spectacle avec « A No No », tiré de son plus récent album Caution paru en 2018. Vêtue d’une très courte robe argentée, la chanteuse de 49 ans a été accueillie en reine par ses fans, qui ont fait fi de son retard. L’enthousiasme éclatant de la foule, composée de personnes dans la quarantaine et de jeunes adultes aux premiers rangs, contrebalançait l’air de plus en plus menaçant de Dame Nature.

Malgré les obstacles qui risquaient de gâcher la fête, Mariah a livré une excellente prestation. Finies les accusations du chant en lip-sync. La diva était en grande forme vocale, chantant tout en direct, exécutant avec une magnifique justesse ses envolées vocales légendaires que son registre de cinq octaves lui permet.

Sur scène, Mariah était flanquée d’une formidable équipe de musiciens et de quatre choristes gospel dangereusement talentueux et charismatiques. Leur contribution dans « Love Takes Time », « One Sweet Day » et « Heroe », notamment, a fait frissonner d’ébahissement les amateurs de rythm & blues, genre des belles années de la chanteuse. Certes, elle est allée piger dans son répertoire hip-hop entre autres avec « It’s Like That » et « Touch My Body » pour satisfaire sa nouvelle génération de fans, mais le réarrangement de ces titres reflétait toujours cette saveur R&B, ce qui permettait à Mariah de garder l’intérêt de ses « Darlings » bien éveillé.

Mariah Carey était flanquée d’une formidable équipe de musiciens et de quatre choristes gospel dangereusement talentueux et charismatiques.
Crédit photo: Karoline Boucher (Carbo Photographe)

Une pluie incommodante

Alors que la pluie tombait et que Mariah arpentait la grande scène des plaines à petits pas de « peur de glisser et de tomber », la proposition d’ensemble de l’interprète s’est avérée très convaincante, musicalement élogieuse et franchement sympathique. Changements de costumes flamboyants, interactions nombreuses avec son public et, surtout, interprétation magistrale tout en contrôle prouvent que Mariah Carey reste toujours une des grandes chanteuses de notre temps. Dommage que les scandales aient eu le meilleur d’elle-même.

Nous avons hélas été privés de son gros hit « Vision Of Love », car le spectacle a pris fin subitement une heure dix minutes après son début, avec un message attribuant la faute à la pluie devenue abondante.  Espérons que Mariah nous remette ça dans un avenir proche!