Soyons ensemble : un forum pour contrer l’isolement | 5 novembre 2019 | Article par Ève Cayer

L'Avenue des possibles du Théâtre du Mitan

Crédit photo: Ève Cayer

Soyons ensemble : un forum pour contrer l’isolement

Sous un fort vent de solidarité, vendredi dernier, Mobilisation Haute-Ville (MHV) conviait les acteurs des quartiers Vieux-Québec, Saint-Jean-Baptiste, Montcalm et Saint-Sacrement à un Forum social autour de la pièce l’Avenue des possibles du Théâtre du Mitan.

Véronique Savard et Pierre Lanthier de Mobilisation Haute-Ville
Crédit photo: Ève Cayer

Le Forum social : soyons ensemble servait d’amorce à un chantier sur la mixité sociale et la lutte à l’isolement liées au vivre-ensemble, un des quatre enjeux auxquels se consacre MVH. La sécurité alimentaire, le vieillissement et l’intergénérationnel et les saines habitudes de vie constituent les trois autres enjeux, qui feront aussi l’objet de chantiers.

« Depuis janvier 2019, c’est le lancement des chantiers, qui sont des groupes qui réfléchissent aux enjeux », précise Pierre Lanthier, qui coordonne Mobilisation Haute-Ville avec Véronique Savard.

Différentes approches sont adoptées pour amorcer les chantiers sur les enjeux respectifs.

« Chaque enjeu a sa personnalité et il se crée de lui-même […] la pièce de théâtre était une opportunité de lancer le chantier sur l’isolement social dans un rapport d’échange avec les gens », ajoute Pierre Lanthier.

Lors du Forum social du 1er novembre, les acteurs du milieu communautaire, de la Ville de Québec, les citoyens et les commerçants ont réfléchi à l’isolement social et aux besoins associés. Suivant la mise en commun de ces réflexions, un bilan permettra de donner une direction au chantier sur l’amélioration des conditions de vie des gens en situation de vulnérabilité sociale.

 « C’est de bien orienter les réflexions d’abord, puis ensuite peuvent émerger les actions. […] Nous allons réfléchir et approfondir les pistes de solutions proposées aujourd’hui […] en fonction de leur faisabilité », explique Pierre Lanthier.

Un rôle d’entremetteur

MVH joue en quelque sorte le rôle d’entremetteur entre les organismes communautaires des quartiers de son territoire, afin de favoriser une action concertée permettant de mieux répondre aux besoins de la population. À cause du manque de concertation ces besoins tendent à être sous-estimés, comparativement à ceux des quartiers Saint-Roch ou Saint-Sauveur, par exemple.

« Il n’y a pas de table de quartier en Haute-Ville, comme l’Engrenage Saint-Roch, ce qui donne l’impression qu’il y a peu de besoins dans la Haute-Ville de Québec et donc moins de financement », souligne Pierre Lanthier.

De la concertation, a émergé au printemps dernier le Premier rendez-vous du communautaire, dont l’objectif était de faire connaître les organismes communautaires à la population tout en favorisant le réseautage.