La Cité Verte se dote d’un jardin communautaire | 2 juillet 2020 | Article par Véronique Demers

Nathalie Hamel, présidente du Jardin communautaire La Cité-Verte, et Josée Bourdages, participante au jardin et propriétaire d’une maison de ville de la Cité Verte.

Crédit photo: Véronique Demers

La Cité Verte se dote d’un jardin communautaire

Malgré une saison écourtée en raison du contexte actuel, le Jardin communautaire La Cité-Verte a amorcé ses activités en juin, lors du weekend de la fête des Pères. Le projet comprend 36 lots de jardinage et 4 bacs surélevés, aménagés en bordure de l’avenue des Jésuites, à l’angle du chemin Sainte-Foy.

Dans l’ensemble, 50 % des lots sont alloués aux propriétaires de la Cité Verte, et les 50 % restants aux locataires et résidents du quartier. « La Ville de Québec s’est occupée d’aménager les lots et de fournir le terreau, les boyaux d’arrosage et les espaces de rangement. Il y a du monde de tout âge. On voit beaucoup de jardiniers débutants. Les gens ont vraiment répondu à l’appel; on a même une liste d’attente », souligne Nathalie Hamel, présidente du Jardin communautaire La Cité Verte.

L’organisme a tenu son assemblée de fondation (virtuellement) le 8 juin dernier. Lors de la dernière séance ordinaire du conseil d’arrondissement de La Cité-Limoilou, le 22 juin, celui-ci a reconnu le Jardin communautaire La Cité-Verte à titre d’organisme de proximité de catégorie associé.

« Je suis très contente d’avoir un petit lot de jardin ici. C’est la continuité de ce que je faisais lorsque j’habitais dans Limoilou », a témoigné la présidente de l’organisme, également jardinière amateure. Josée Bourdages, également participante au projet, a semé des plants de tomates, bettes à carde, chou frisé, haricots et carottes. « Cette activité m’a permis de croiser mes voisins, que je n’avais pas encore rencontrés », a observé celle qui est propriétaire d’une maison de ville dans l’écoquartier La Cité Verte.

Les règles sanitaires sont respectées. L’horaire des participants au jardin fonctionne en alternance avec les lots en diagonale. Il y a du désinfectant à la disposition des participants qui veulent utiliser les outils venant du petit espace de rangement à leur disposition.

Vocation patrimoniale du cottage Ross

À deux pas du jardin, se tient le cottage Ross, au 1144, chemin Sainte-Foy. Ce cottage historique, acquis en 1885 par la famille Ross pour y loger son chauffeur, était auparavant au Jeffery Hale. Le bâtiment a été déménagé sur le terrain du jardin communautaire, vendu en 2017 par la SSQ à la Ville de Québec.

« Il y a eu une restauration extérieure, avec des bardeaux remplacés et des travaux de maçonnerie, mais tout est à refaire à l’intérieur. On cherche une vocation à la maison. On l’a offert à certains organismes, mais ça ne convient pas. Ce serait bien de confier le lieu à une société historique anglophone pour perpétuer l’histoire des anglophones de Québec », a suggéré Yvon Bussières, conseiller municipal du district Montcalm–Saint-Sacrement.