Les mesures de guerre en 1918

jean_provencherL’historien et résident du quartier Montcalm Jean Provencher était à La librairie du quartier jeudi soir pour dédicacer la réédition de son livre 1918-Québec sous la loi des mesures de guerre.«Ce qui frappe avant tout dans ce livre », écrit Fernand ­Dumont en préface,  «ce sont ces déferlements de foules – 15 000 personnes certains jours – sans chefs, sans orga­nisation, sans stratégie un peu définie. Protestation qui ­venait du fond d’une pénible vie quotidienne, d’une ran­cœur entretenue au fil des ans, mais jamais vraiment dite, d’une servitude qu’il était impossible de traduire dans un mouvement proprement politique.»Dans la nouvelle édition, Jean Provencher explique ce que l’édition de 1971 a provoqué avec des adaptations au théâtre et une prise de conscience de l’histoire. Quatre gars, dont un, Georges Demeule, qui n’avait que 15 ans donc pas l’âge d’aller à la guerre, tués par la guerre dans leur propre pays. Des images d’archives ont aussi été ajoutées dans la nouvelle édition.Historien indépendant depuis 35 ans, Jean Provencher est auteur ou coauteur d’une trentaine d’ouvrages. En 2011, il a obtenu le prix Gérard-Morisset du gouvernement du Québec, qui couronne l’ensemble d’une carrière consacrée au patrimoine. Résident du quartier Montcalm, il aime la vie qui s’y déroule.

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir