Un conte pour le début des fêtes de fin d'année

Sophie_Grenier_Héroux
On a tous des souvenirs de contes de Noel, la jeune production La Vierge folle vous propose un Conte à passer le temps sur les cinq quartiers centraux de Québec, dont le quartier Montcalm. La pièce est présentée par Premier acte à la Maison Chevalier du 12 au 21 décembre.

Ils sont six auteurs qui souhaitaient rendre hommage à Québec, cette ville qui les a vu naitre et grandir. Noémie O'Farrel a décidé d'écrire sur le quartier Montcalm. La jeune artiste s'est inspirée d'un ancien bar illicite dans les années 60-70 dont la propriétaire s'appelait Thérèse. Ce bar était connu pour être une maison close et où les politiciens et les notables se rendaient. Le quartier Montcalm est un peu vu comme un quartier où on habite quand on a réussi et qu'on a de l'argent. C'est l'histoire d'un homme qui a de grands rêves. Le conte raconte le chemin qu'on parcourt entre le fantasme et la réalisation de ses rêves en passant par les échecs et les choses de la vie.

Les contes sont d'ailleurs nés dans le quartier Montcalm, les trois auteurs principaux se sont réunis pour la première fois à la Fabrique de Bagels il y a quatre ans pour parler de la création des Contes à passer le temps. Et depuis c'est un rendez-vous incontournable. Selon les auteurs, Saint-Roch incarne la richesse et la pauvreté, Saint-Sauveur, un quartier mal aimé, Limoilou, la famille et un quartier ouvrier qui tend à devenir plus bourgeois et plus à la mode et Saint-Jean-Baptiste un quartier où les gens sont les uns sur les autres. Le Vieux-Québec sert de fil conducteur avec un conte folklorique sur une légende amérindienne dont le thème est la vérité. La Maison Chevalier n'a pas été choisie au hasard. Pour Sophie Grenier-Héroux, la Maison Chevalier est le lieu idéal pour raconter un conte.

« Les spectateurs souvent résidents de Québec vont rarement dans le Vieux-Québec. La Maison Chevalier est un lieu charismatique et le public va être installé dans les voutes ce qui donne une dimension très féérique à la pièce », explique le co-directrice artistique et auteur de la Vierge folle. Sophie Grenier-Héroux habite dans Limoilou, mais elle aime beaucoup remonter l'avenue Cartier pour aller sur les plaines en faisant des arrêts chez Morena, la Librairie du Quartier et le Glacier Aberdeen.