Citoyens de Saint-Sacrement à vous de choisir!

helene_rochetteLes trois artistes en lice pour l’oeuvre d’art afin de saluer les 50 ans du Centre des loisirs de Saint-Sacrement ont présenté leur maquette aux résidents du quartier Saint-Sacrement vendredi lors d’un 5 à 7 organisé par le Centre des loisirs. La future oeuvre d’art public qui est une initiative du conseil de quartier sera située au parc Saint-Sacrement en avril 2015.Cooke-Sasseville, Hélène Rochette et Helga Schlitter se sont tous les trois inspirés de l’histoire du quartier et du Centre des loisirs de Saint-Sacrement pour créer chacun une oeuvre d’art unique.L’éléphant et la grue pour Cooke et Sassevillecooke_sassevilleLe thème et la sculpture sont surprenants, à l’image des deux artistes qui ont l’habitude de créer des questionnements chez les gens. Pour Cooke et Sasseville, l’oeuvre est une sorte de fable qui rend hommage au passé tout en étant tournée vers le futur. La grue évoque aussi bien l’objet que l’animal qui s’est déployé pour installer la sculpture d’un éléphant sur un socle. L’éléphant évoque la mémoire, la sagesse et la prospérité alors que la grue est le symbole de la longévité.«L’important pour nous c’est que les gens qui voient la sculpture une fois ou plusieurs fois, se questionnent et repensent à l’oeuvre au fil du temps. Notre style permet aussi d’ouvrir la porte à l’art qui peut paraître inaccessible  à certains», a expliqué Jean-François Cooke.Pour Pierre Sasseville qui est né dans le quartier Saint-Sacrement à l’hôpital Jeffery Hale, c’est un honneur de pouvoir réaliser un oeuvre d’art pour le quartier qui l’a vu naitre. «Le quartier Saint-Sacrement est l’un des plus beaux quartiers de Québec, il y a un environnement urbain exceptionnel et c’est très intéressant de pouvoir mettre une oeuvre d’art actuel dans un quartier historique», a confié l’artiste.Effervescence par Hélène Rochettehelene_rochetteL’oeuvre est symbolique et haute en couleur. L’artiste a voulu mettre de l’avant l’énergie du Centre des loisirs de Saint-Sacrement et son rayonnement dans le quartier.«Ma proposition est une oeuvre qui éclate vers le haut et qui est très colorée. Cela représente la jeunesse. J’ai voulu aussi que les gens puissent avoir un contact direct avec la sculpture en s’appuyant dessus», a décrit Hélène Rochette.Les trois couleurs vives et éclatantes représentent tous les styles de population que l’on retrouve au Centre des loisirs, des gens de tous les âges et de toutes les nationalités. Ils symbolisent l’esprit communautaire selon l’artiste.L’envolée de Helga Schlitterhelga_schlitterLa sculpture est composée de sept tiges courbées où l’on retrouve des papillons découpés au laser et couverts de verre coloré. Selon l’artiste, les papillons seront intégrés l’été au paysage parmi les arbres alors que l’hiver les couleurs contrasteront avec la neige et apporteront une note de gaieté.«Mes enfants ont fréquenté le Centre des loisirs quand ils étaient petits. Le Centre des loisirs est une étape dans la vie des jeunes. Ils y apprennent à vivre et travailler en groupe», a déclaré madame Schlitter.Le verre est très important dans la vie de l’artiste, c’est la continuité de ses origines mexicaines.Les résidents du quartier Saint-Sacrement ont jusqu’au 5 octobre pour voter pour leur sculpture préférée.