Effets secondaires va faire jaser

effets_secondairesOn ne s’ennuie pas une seconde avec la pièce Effets secondaires présentée au Périscope. Le public ne s’est d’ailleurs pas trompé en répondant massivement présent. On rit beaucoup pendant la pièce. Le jeu des comédiens, Sylvie de Morais et Étienne Pilon qui jouent les deux volontaires, est criant de vérité. On vit avec eux leur histoire d’amour. Le thème de la dépression est abordé avec justesse sans prendre parti d’un bord ou de l’autre. La dépression est elle une maladie ou une conséquence de notre société? Le personnage de Véronika Makdissi-Warren qui est proie à la dépression refuse qu’on la considère malade.On s’interroge sur l’industrie pharmaceutique et sur la maladie. Les médicaments peuvent-ils vraiment aider les personnes qui en souffrent? L’auteure Lucy Prebble ne donne aucune réponse, mais le spectateur  se sent forcement interpellé en particulier pendant le monologue du chercheur en chef interprété par Jean-Sébastien Ouellette sur l’intérêt des  pharmaceutiques.La pièce est drôle, les blagues tombent au bon moment et on se prend d’affection pour les deux volontaires qui on l’espère tombent amoureux par leur attirance et non pas parce qu’ils sont sous l’effet de l’antidépresseur.À n’en pas douter Effets secondaires fera jaser dans les chaumières. La dépression touche beaucoup de monde.À lire aussi : Les effets secondaires des antidépresseurs

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir