La famille se crée en copulant une réflexion sur notre société

la_famille_se_cree_en_copulantLa famille se crée en copulant mis en scène par Frédéric Dubois qui a pris l’affiche mardi au Périscope propose aux spectateurs de réfléchir sur le monde dans lequel on vit et sur leurs propres comportements.La pièce, qui dure 1 h 30, trace le portait de familles de la classe moyenne, ses qualités, ses défauts,  ses excès, ses peurs et ses joies. Dès le début, la narratrice Valérie Laroche dit qu’il faut arrêter d’avoir des enfants. Le décor est planté. La première partie du spectacle nous entraine au milieu de plusieurs familles dysfonctionnelles. Par la suite, la télévision, la téléréalité et toutes les émissions plus ridicules les unes que les autres qui nous sont proposées jour après jour par les différentes chaines sont mises au banc des accusés pour expliquer le cynisme qui nous habite. Dans la dernière partie, on entre dans une famille qui héberge un théoricien du complet qui changera à jamais la vie de cette famille.Le spectacle présenté dans un style cabaret fait sourire, rire parfois. Chaque personne dans la salle a dû se reconnaitre à un moment donné dans la pièce, ce qui en amènera peut-être certains à modifier leurs comportements. D’ailleurs, un grand miroir est utilisé sur scène ce qui donne l’impression de projeter aux spectateurs leur propre image.Les acteurs se changent sur scène et enchaînent les personnages à un rythme effréné. Ceux qui aiment les grandes tirades philosophiques seront servis. La pièce connait quelques longueurs en particulier dans la dernière partie où Valérie Laroche excellente tout au long en maitresse de cérémonie déjantée apparait très peu. Le spectacle se termine sur un éclat de rire du public après que  les comédiens leur demandent de prier tous ensemble.À lire aussi : Isabelle Vincent a le quartier Montcalm tatoué sur le coeur

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.