L'arbre de la pharmacie Familiprix, une enseigne ou une oeuvre d'art?

Les propriétaires de la pharmacie Familiprix située sur le chemin Sainte-Foy dans le quartier Saint-Sacrement se questionnent sur les véritables raisons qui les empêchent de remettre leur enseigne qui est en fait une oeuvre d'art avec le logo de l'ordre des pharmaciens devant leur nouveau local. Le vote des élus du conseil d'arrondissement de la Cité-Limoilou a lieu ce lundi.Le 24 novembre dernier, les élus du conseil d'arrondissement qui devaient voter sur la demande de dérogation mineure ont décidé de retirer le dossier et de le remettre à l'ordre du jour ce lundi parce que l'une des deux propriétaire de la pharmacie, Dominique Boivin a expliqué pendant la séance du conseil qu'il était possible d'abaisser la hauteur de l'arbre et de changer l'éclairage du logo, deux des quatre exigences sur les normes des enseignes.Monmontcalm.com a appris que les trois élus de l'équipe Labeaume, majoritaire au conseil d'arrondissement de la Cité-Limoilou voteraient surement contre le demande de dérogation parce qu'une entente aurait eu lieu entre les propriétaires et l'urbaniste du projet de mettre l'arbre qui constitue l'oeuvre d'art sans l'enseigne éclairée, c'est-à-dire le logo de l'ordre des pharmaciens.Or, cette entente n'a jamais eu lieu selon madame Boivin d'autant plus que le logo est une obligation de l'ordre des pharmaciens du Québec. Dominique Boivin et Andrée Thiffault, les deux propriétaires ne comprennent pas la position du conseil d'arrondissement d'autant plus que la commission d'urbanisme, sur lequel Suzanne Verreault et Geneviève Hamelin siègent et le comité de consultation de l'urbanisme ont donné un avis favorable à la demande de dérogation mineure. Les propriétaires du Familiprix ont reçu le soutien de l'association des gens d'affaires du quartier Saint-Sacrement dont certains seront présents ce lundi au conseil d'arrondissement pour demander des explications.L'oeuvre d'art a été commandée par l'ancien propriétaire, Yves Boissinot dans les années 1980. L'oeuvre d’art réalisée par l’artiste Steve Plante. est composée d'un arbre qui par ses tiges d’acier entrelacées, soutient le logo de l’Ordre des pharmaciens du Québec. Quand les propriétaires actuelles ont acheté la pharmacie en 2008, elles ont décidé de garder l'oeuvre d'art. En déménageant dans le local situé à côté, elles ont du demandé un permis pour installer l'oeuvre d'art. Depuis celle-ci dort dans un entrepôt alors qu'elle fait partie pour les gens du quartier du patrimoine de Saint-Sacrement.À noter qu'il y a un nouveau règlement sur les enseignes commerciales et que tous les commerces doivent s'y conformer d'ici l'automne 2016. Sur le territoire de la pharmacie, sept autres commerces doivent changer leur enseigne.