Le soleil d’orient s’appelle Denise Paradis

Denise_Paradis

La danse a toujours accompagné la vie de Denise Paradis. Dans ses cours, Denise Paradis propose un voyage en orient, en Inde et à Tahiti. Suivez le guide avec l’école de danse orientale Shams.

Denise Paradis est orthopédagogue à la retraite, mais la danse a toujours été très importante pour elle. Adolescente, madame Paradis était dans une troupe folklorique, puis elle a été à l’école de ballet jazz pendant quatre ans. Avec son travail, Denise Paradis a mis la danse de côté, mais sans jamais vraiment l’oublier.Lorsqu’elle a entendu parler de la danse du ventre, madame Paradis a tout de suite été intriguée. Très vite, elle a commencé à suivre des ateliers pour devenir professeure et à donner des spectacles dans les restaurants orientaux de Québec.La danse du ventre qu’on appelle aujourd’hui Baladi est une danse accessible pour tous les corps et tous les âges. Selon Denise Paradis, toutes les femmes sont capables de faire des chorégraphies et de renouer avec la beauté de leur corps. La danse du ventre est le nom donné par des explorateurs parce qu’ils ont vu des femmes danser en bougeant leur ventre. Mais en fait, ce n’est pas seulement une danse du ventre.

 « Le Baladi se danse avec des mouvements de tout le corps, les doigts, les mains, le bassin, le ventre, la tête », explique Denise Paradis. « Et pas besoin d’avoir du ventre pour pratiquer cette danse et si on en a, on est capable de réaliser de très beaux mouvements de danse aussi », ajoute la professeure de danse.

Tout en continuant le Baladi, Denise Paradis a bifurqué vers la danse gitane. La danse gitane est une fusion de différents mouvements et prend ses origines entre autres dans la danse gitane indienne, le kalbelya (région du Rajasthan). Par la suite, elle a ajouté le Bollywood qui est un mélange de danse indienne classique, de bhangra et de danse gitane indienne.Actuellement, la professeure de danse suit des cours de danse tahitienne avec Joëlle Berg, diplômée du conservatoire de danse de Tahiti. Contrairement aux autres danses, la danse tahitienne raconte une histoire.Lorsqu’elle vient dans Montcalm, Denise Paradis aime se promener, manger au restaurant Aux Deux Violons et prendre un café à la Brulerie Rousseau dans les Halles du petit quartier.

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir