Comment attirer des jeunes dans Montcalm?

Portland_Marc-Antoine Viel

Un quartier jeune ? C’est quoi et pourquoi Montcalm devrait en devenir un ? Le nombre de jeunes de 19 ans et moins est en baisse de près de 18% depuis 1996 selon les données du document Vision Montcalm, un rapport du Conseil de Quartier de Montcalm portant sur la vision du quartier.

Le nombre de jeunes adultes de 19-25 ans reste inconnu, mais il est fort à parier qu’il pourrait être plus élevé en raison des caractéristiques du quartier (plat, végétation mature, transports en commun efficace, axe cyclable). Appuyer la venue de jeunes, c’est contribuer à une mixité générationnelle d’un quartier vieillissant et encourager une diversité commerciale !

19 ans et moins : Augmenter l’offre de logements et encourager de nouvelles politiques d’aménagement

Toujours selon les chiffres utilisés à l’intérieur du document Vision Montcalm, selon le dernier recensement effectué par Statistique Canada en 2011, les 19 ans et moins ne représentent plus que 10% de la population. “ Parallèlement, les ménages avec enfants ne constituent que 14% des ménages dans le quartier. C’est deux fois moins que dans la ville de Québec (28%). Une piste d’explication réside certainement dans la faible proportion de logements avec 3 chambres ou plus. Effectivement, dans le quartier Montcalm, ceux-ci ne représentent que 22% des logements, tandis qu’ils représentent 42% à l’échelle de la ville de Québec”.Afin d’attirer plus de jeunes et de familles, il est essentiel d’offrir une diversité de mode d’habitation: logements locatifs, coopératives d’habitation, logement social, mais également d’encourager le bi-générationnel. Le quartier est vieillissant, des gens y vivent seuls et plusieurs en sont les propriétaires. Alors, pourquoi ne pas encourager la construction d’annexe à la maison, qui pourrait être construite à l’arrière, en prolongement du bâtiment ou à l’endroit d’un garage existant afin d’augmenter les pièces disponibles ou de créer un logement locatif indépendant? De nouvelles familles pourraient s’y établir et une densification harmonieuse du quartier serait effectuée. De beaux exemples sont déjà présents à l’intérieur du quartier, il me fera plaisir de vous les présenter au cours de prochains articles !

19-25 ans : Développer une offre commerciale attrayante

Des étudiants et jeunes professionnels dans Montcalm, il y en a ! À quel endroit se rejoignent-ils toutefois, je ne sais pas. Au Frite Alors sur Crémazie ? Même si ça demeure toujours plaisant de déguster une bonne poutine entre amis, il est évident que l’offre commerciale pour cette classe n’est pas suffisante pour la demande. Il faut rappeler qu’une bannière Starbucks s’implantera dans Le Georges-Étienne, nouvelle immeuble au coin de Cartier et René-Lévesque, qui attirera une certaine clientèle.Je crois qu’il reste tout de même place à un commerce complémentaire, à saveur plus local et identitaire au quartier. Pourquoi n’y a-t-il pas une microbrasserie sur Cartier ou une brûlerie branché sur Crémazie ? Ce type de commerce contribuerait grandement à la vitalité économique du quartier et participerait du même coup à un mixage social, qui est existant, mais peu visible. Résultat : ces jeunes quittent le quartier le jour pour aller à l’école ou au travail, retournent à la maison en fin de journée pour ensuite aller prendre un verre dans des quartiers comme St-Jean-Baptiste, Saint-Roch ou même Limoilou.Bref, je pense que les prochains projets majeurs de construction devraient favoriser l’implantation de ce type de commerce qui permettrait d’accroitre l’achalandage par la venue d’une nouvelle clientèle pour le quartier Montcalm. D’ici là, pourquoi ne pas développer de nouvelles possibilités avec des commerces ou locaux existants ? L’idée est à suivre…