Début de la saison culturelle au Cégep Garneau

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que la saison culturelle du Cégep Garneau a été lancé à l’Auditorium. Une occasion de remercier les étudiants et responsables d’activités qui s’investissent avec passion dans des projets qui invitent à un dépassement de soi et s’inscrivent dans une réussite éducative significative. C’était également le moment rêvé de monter sur les planches pour donner un avant-goût de leurs productions à de nombreux accros du socio, aux différents collaborateurs du milieu et aux représentants des médias. Sous le thème «sortir du cadre », la saison s’annonce des plus festives et permettra aux étudiants de repousser leurs limites. Sortir-du-cadre

Les spectateurs présents ont pu découvrir quelques-unes des vedettes qui s’y produiront au cours des prochains mois. Chanson, théâtre et danse, il y en aura pour tous les goûts.

« Au quotidien, nous invitons nos étudiants à créer leur vie étudiante, à composer leur réussite, à mettre en scène leur passion. La lancement était une façon de leur dire à quel point nous sommes fiers d’eux et de montrer au public qu’ils seraient mieux de faire de la place dans leur agenda culturel pour ne rien manquer! », a déclaré Geneviève Poudrier, conseillère et à la vie étudiante.

Cette année, c’est la production théâtrale, Unity 1918 de l’auteur Kevin Kerr qui ouvrira la saison les 18, 20 et 21 mars, dans une mise en scène de Véronique Côté. Une pièce qui nous ramène à l’automne 1918 à Unity, une petite agglomération rurale perdue au milieu des Prairies, alors que l’épidémie d’influenza, la fameuse grippe espagnole, veut faire escale. Des personnages attachants combattent ce que certains appellent la fin du monde.En nouveauté cette année, un projet multidisciplinaire autour de l’œuvre du groupe mythique Nirvana sera porté sur les planches. Le projet Teen spirit, dans une mise en scène de Jocelyn Pelletier et une direction musicale de Carl-Étienne Drouin, sera présenté les 9 et 10 avril. Sur scène, les chanteurs, comédiens, techniciens, artistes visuels et musiciens se suivront sur scène pour nous replonger dans l’ambiance grunge des années ’90.Fière du succès obtenu lors des présentations des comédies musicales précédentes (Rent, Notre-Dame-de-Paris, Chicago et Cats), l’équipe du socioculturel peaufine les détails de la prochaine production. Cette année, c’est le grand classique de Disney, Le Roi lion (Rogers Allers et Irene Mecchi), mis en scène à Garneau par Mathiew Marcoux, qui saura séduire le public les 16, 17 et 18 avril prochains avec les personnages tant aimés du public : Simba, Nala, Timon, Pumba et toute leur bande.Pour clore cette saison culturelle, c’est le spectacle de la Troupe de danse Parallèle qui sera présenté le 25 avril, sous la direction artistique de Mélissa Joubert. La troupe contemporaine, bien connue dans la région pour sa rigueur et la qualité de ses interprétations, célèbre cette année son 10e anniversaire et est bien déterminée à en mettre plein la vue aux spectateurs.

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir