Dossier secteur Belvédère : Interprétation de la vision (2)

Synthèse des stratégies de la vision développée pour le secteur Belvédère. Source: Groupe A/Annexe U (2012) Étude de requalification et potentiel de densification du secteur Belvédère.

La Ville de Québec n’a pas publié le contenu de l’étude réalisée en 2012 par la firme d’architectes et urbanistes Groupe A/Annexe U malgré la demande des élus et du Conseil de quartier de Montcalm. Dans l’idée de dégager une vision plus définie du développement futur de ce secteur, cette brève synthèse de l’étude a été menée uniquement à l’aide des documents disponibles sur le site Internet de l’agence mandatée et de déductions personnelles reposant sur la compréhension des intentions d’aménagement. Voici la suite de la réflexion.

Suivant le principe de développement énoncé précédemment, la localisation à privilégier pour les commerces (bureaux, épicerie, etc) et les fonctions d’animation urbaine (parcs, terminus, café) est à l’intersection du boulevard René-Lévesque et de l’avenue Belvédère. La situation actuelle révèle que ce secteur de la ville représente un «creux» géographique en terme d’offre commerciale. Suivant ce constat, la localisation des prochains commerces et services, sera priorisée à l’intersection.Il est possible d’avancer que les zones en BLEU correspondent à des terrains à (re)développer. Certains accueillent actuellement du bâti, d’autres sont des terrains vacants liés aux surfaces de stationnement ou ventes des concessions religieuses par exemple. Le développement de ces zones permettrait de consolider le bâti le long des parcours structurants (Grande Allée, René-Lévesque, Ste-Foy) tout en appuyant la vision de créer un noyau mixte et compact à l’intersection de René-Lévesque/Belvédère.L’axe VERT numéroté 11, soit l’avenue Belvédère, est probablement en lien avec un thème relié au patrimoine à l’intérieur de l’étude. Son tracé remonte à 1640 alors qu’elle devient la première voie de connexion nord-sud, entre le chemin Sainte-Foy et le chemin Saint-Louis. Une mise en valeur du caractère identitaire et/ou des traces du passé de ce parcours ancien est souvent soulevée à l’intérieur de ce type d’étude. Le parcours de l’avenue des Braves possède la même identification. Notons toutefois que l’avenue Belvédère est majoritairement résidentielle aujourd’hui.En conclusion, ce secteur stratégique de la ville représente un potentiel de consolidation en milieu urbain considérable qui pourrait s’inscrire à l’intérieur d’une vision globale de développement durable, soutenue par l’insertion d’un pôle de transport en commun. Ce secteur, situé à mi-chemin entre les quartiers Montcalm et Saint-Sacrement, est également susceptible d’accueillir de nouveaux résidents.La suite de la réflexion du secteur Belvédère à l’intérieur du prochain article: Une transformation déjà amorcée Article précédent : Dossier secteur Belvédère : Requalification et potentiel de densification (1)

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.