Favoriser le transport collectif et actif dans Saint-Sacrement

voiture_lumiere_rouge

Le conseil de quartier de Saint-Sacrement a lancé il y a quelques mois une grande opération avec Accès Transports Viables et Mobilité-T pour créer un plan de mobilité durable pour le quartier. Les résidents et les usagers du quartier sont appelés à répondre à un sondage afin de connaitre leurs habitudes de déplacement et leur sentiment de sécurité.

De nombreuses voitures transitent par le quartier Saint-Sacrement ce qui entraine de nombreux problèmes de sécurité et de qualité de vie. Il y a quelques semaines, un piéton a été heurté par un autobus sur le chemin Sainte-Foy. Il n’est pas facile de circuler à pied ou en vélo en particulier sur le chemin Sainte-Foy et boulevard de l’Entente. Le quartier Saint-Sacrement, malgré qu’il soit l’un des plus petits quartiers de Québec, est un quartier très fréquenté avec le Cégep Garneau, le Collège Stanislas, l’école internationale Saint-Sacrement, l’Institut Saint-Joseph, le collège Saint-Charles-Garnier, la Cité-Verte, l’hôpital Jeffery Hale et l’hôpital Saint-Sacrement. Le quartier Saint-Sacrement a aussi la particularité d’avoir ses commerces de proximité sur une route d’agglomération qui relie Sainte-Foy et le centre-ville de Québec.

L’objectif du conseil de quartier de Saint-Sacrement est de créer un plan de mobilité durable à l’échelle du quartier sur le même principe que le plan de mobilité durable de la Ville de Québec pour favoriser l’utilisation du transport actif et collectif ainsi qu’améliorer la qualité de vie et la sécurité des résidents et des usagers. Parmi les problématiques déjà relevées par le comité, on retrouve des limites de vitesse qui sont différentes selon les secteurs et qui ne sont pas forcément adaptés, des traverses piétonnes aux mauvais endroits, un manque de panneaux arrêt et des interventions timides de la Ville aux abords des écoles, des voitures qui passent au feu rouge.

« Par exemple, il y a 6000 voitures par jour qui passent sur le boulevard de l’Entente et les traverses piétonnes ne sont pas logiques avec le parcours naturel d’un piéton », a expliqué Philippe Després du Comité de mobilité durable.

Le Conseil de quartier avec l’aide d’un Comité de mobilité durable, d’Accès Transports Viables et de Mobili-T ont dans un premier temps dressé un portrait de l’offre de transport et des besoins de déplacements des résidents et des usagers du quartier. Ils ont par la suite fait l’inventaire des dessertes en transport en commun, des trottoirs, traverses, voies cyclables et stationnements, les débits de circulation motorisée ou non et un relevé des infractions et accidents.

La prochaine étape est de récolter des informations sur les habitudes de déplacement, les motivations dans leur choix de mode de déplacement selon la saison et les problèmes de circulation. Le Comité tiendra au cours de l’hiver et du printemps 2016 des marches de repérage et des séances de consultations par groupes cibles en vue de mieux répondre aux besoins et problèmes identifiés. Vous avez jusqu’au 24 janvier pour répondre au sondage.

Faire le sondage