Karim Ouellet en toute simplicité

Karim Ouellet a habité le quartier Montcalm pendant huit ans. Il a aussi vécu deux ans dans le quartier Saint-Sacrement avant de se réinstaller dans Montcalm. Si maintenant il vit sur la colline Parlementaire à la frontière de Montcalm, il continue à venir dans le quartier pour faire son épicerie, travailler, aller chez ses parents et ses amis.

Il m'a donc donné rendez-vous au café Krieghoff qui est proche de son studio d'enregistrement. Le chanteur prépare son troisième album qui sortira début 2016 et il donnera un concert avec l’Orchestre symphonique de Québec au Grand Théâtre le 9 février 2016.

Karim Ouellet n’a pas de voiture, le quartier Montcalm et ses commerces de proximité lui permettent de tout faire à pied. Il trouve aussi que le quartier est central pour aller dans d’autres quartiers à pieds comme Saint-Jean Baptiste ou Saint-Roch. Il lui arrive même de pousser jusqu’à Limoilou quand lui prend l’envie d’une grande marche.

Lorsqu’il était étudiant à Mérici, il allait souvent sur les plaines d’Abraham entre les cours. Le Blaxton (anciennement le Turf) était aussi un endroit de rendez-vous de prédilection avec ses amis pour diner ou pour faire la fête sur l'avenue Cartier.

Aujourd’hui, un peu plus sage, il aime particulièrement recevoir quand il est à la maison.

« Je prépare surtout de la viande achetée chez Provisions sur l’avenue Cartier où à la boucherie Marcel Labrie dans les Halles Cartier et que je fais mariner longtemps. »

Il aime aussi créer des pizzas maison, des salades et aller à chez Bügel sur la rue Crémazie.

Publicité

 « Montréal n’est pas assez loin pour déménager »

Karim Ouellet doit aller souvent à Montréal pour son travail, mais comme d’autres artistes dont Claude Bégin qui vit dans le quartier Montcalm, Montréal n’est pas assez loin pour que ça vaille la peine de déménager. S’il adore aller à Montréal, le jeune chanteur a le gout de revenir chez lui au bout de deux semaines et être dans ses affaires.

« Ma maison de disques, Coyote Records, le studio d’enregistrement et le local de répétition sont à Québec. Ma famille et mes amis sont ici aussi et Québec est une ville plus reposante. »

La seule chose qui manque à Québec selon Karim Ouellet, ce sont les salles de spectacles comme le Club Soda ou le Métropolis. Cependant la Capitale-Nationale s’est beaucoup développé ses dix dernières années avec Le Cercle dans Saint-Roch et les différents festivals qui prennent de l’ampleur.

« On est une petite gang à être restés vivre à Québec. Ça fait jaser et on espère que cela donne le gout aux jeunes artistes de Québec de faire la même chose. Et peut-être qu’un jour, des artistes montréalais vont déménager et s’installer à Québec. »

Mérici s’offre Karim Ouellet pour ses 85 ans

Il y a quelques semaines, le Collège Mérici a fêté ses 85 ans, à cette occasion, un ancien élève, en l’occurrence Karim Ouellet, a donné une prestation devant ses anciens professeurs et camarades de classe. Un moment très émotif pour lui.

« J’ai étudié pendant trois ans à Mérici dans le programme de tourisme. J’ai adoré mes années à Mérici et j’en garde de bons souvenirs. L’école n’a pas vraiment changé, la radio étudiante est toujours au sous-sol et la cafétéria au même endroit. »

Montcalm en bref :

  • Un rendez-vous amoureux avec Karim Ouellet dans Montcalm : un film au cinéma Cartier et un souper au restaurant le Bistro B.
  • Un livre qui parle de Montcalm : un livre de photos avec des images des Plaines et des rues résidentielles du quartier comme Crémazie et les petites rues proches de la rue Murray en bas du boulevard René-Lévesque.