Patinage courte piste : Antoine Roy, graine de champion

Antoine_Roy

Antoine Roy, 19 ans est un jeune homme qui sait ce qu'il veut. Pendant que ses amis et les jeunes de son âge profitent de leur jeunesse et s'amusent en sortant dans les bars, lui il va se coucher. La raison, devenir champion olympique de patinage courte piste.

Graine de champion à la Charles Hamelin ? La réponse est oui. Antoine Roy a remporté quatre médailles aux Jeux du Canada 2015 cet hiver. Deux médailles d'or, l'une à l'épreuve du 1500 mètres, sa distance de prédilection, et l'autre au relais par équipe. À ces deux médailles d'or, il faut ajouter une médaille d'argent au 3000 mètres et une médaille de bronze au 500 mètres.Le jeune patineur qui a été étudiant à Mérici Collégial Privé pendant deux ans en Science de la nature est classé 16e au Canada. Afin de percer l'élite nationale et rejoindre Charles Hamelin, il a décidé de déménager à Montréal où il terminera son Cégep au Collège Maisonneuve tout en augmentant ses entrainements. Au lieu d'une fois par jour actuellement, il devra chausser ses patins matin et soir.« J'ai adoré mes deux années à Mérici, c'est un petit Cégep et je me suis senti très entouré. C'était très facile de parler aux professeurs et mon horaire était aménagé », a souligné Antoine Roy.Mérici compte plusieurs athlètes et pour les aider la direction met à leur service des professionnels comme des physiothérapeutes et une salle de détente

L'élite canadienne au Québec

Les meilleurs patineurs de vitesse courte piste sont sans aucun doute au Québec. Lors des Jeux olympiques de Stochi il y avait sept représentants du Québec.Selon Antoine Roy, le niveau des compétitions au Québec est plus élevé qu'au Canada. En étant classé 16e au Canada alors qu'il va entamer sa première année comme sénior, Antoine Roy a de bons espoirs d'atteindre ses objectifs et de participer à sa première coupe du monde rapidement.Ses bons résultats sportifs et scolaires lui ont valu de recevoir une bourse de 500 $ de l'Alliance sport-étude. Un montant d'argent bienvenu pour le jeune patineur qui devait jusqu'à présent tout débourser lui-même.Si son plus grand souhait est de bousculer la hiérarchie mondiale et devenir champion olympique, il pense aussi à son après carrière sportive avec un programme universitaire en génie. Rendez-vous en 2018 ou 2022 pour ses premiers Jo d'hiver.