Une belle synergie qui rend hommage à l’humain et à la nature

Nikolina_Okuka

La Galerie d’art Uno fête ses deux ans ce samedi, neuf artistes permanents et une artiste invitée vous invitent au vernissage de l’exposition Synergie. Synergie entre ces 10 artistes qui se stimulent les uns les autres et qui ont tous un point commun, l’humain. Voici un aperçu des artistes.

Carole_BaillargeonCarole Baillargeon est une artiste en art visuel. Ses tableaux traitent en particulier de l’humain. Elle fabrique aussi des objets inusités à partir d’objets du quotidien. Dans sa série, Cultiver le sport, on voit des humains qui s’affrontent dans des différents sports. Pour chaque tableau on peut imaginer une histoire entre les personnages.Yolande Bernier est passionnée par le Japon et le Nihonga, un procédé ancien de peinture spécifique pour l’usage des minéraux. À travers son langage visuel, elle explore une esthétique du temps et une occupation de l’espace. L’artiste s’intéresse particulièrement au lien subtil et fluide entre le passé mythique et l’avenir fabuleux pour aborder l’infiniment présent. Yolande Bernier présente à la galerie la série, Espaces indigènes.Danielle Chapleau est une artiste multidisciplinaire qui a pour ancrage premier la peinture où dominent les couleurs des pigments et des terres naturelles. Elle se voit comme une archéologue de l’humain et explore les liens organiques qui unissent l’humain, le corps et la nature insondable dont il est issu et où il retourne. Danielle Chapleau questionne les énigmes fondamentales de notre monde, qui nous sommes et d’où nous venons dans à travers ses peintures.Andreja Hojnik-Fisic est membre du groupe Movimento Energie Tracks qui est un mouvement artistique en quête de « l’énergie » de la matière par l’utilisation exclusive de la couleur et les réactions physico-chimiques par l’action du feu, de la corrosion et des oxydes par exemple.Günes-Hélène Isatan utilise la biologie pour créer ses œuvres. C’est ce qu’on appelle l’art biologique où le vivant est en contact direct avec la pellicule photo. À travers la série Micro paysage, l’artiste se questionne sur l’effet de la perception de la réalité par rapport au respect de l’altérité significative de toute vie.Françoise Issaly crée des œuvres qui sont des images oniriques où se mêlent le figuratif et le formel. Il en résulte des compositions où l’interprétation peut-être multiple. En utilisant l’abstraction, l’artiste souhaite amplifier la surprise et l’instabilité afin d’amener à la réflexion sur la notion même de perception.France_MaloFrance Malo est un peu une touche à tout. La maitrise de la couleur lui a valu le titre de coloriste et sa passion de toujours pour le dessin lui permet une aisance et une versatilité technique qui transparait dans chacune de ses œuvres et dans ses céramiques d’art. L’artiste a habité dans plusieurs pays et cela transparait dans ses œuvres.Nikolina Okuka s’inspire de la nature pour créer ses tableaux. On retrouve une pierre précieuse dans chacune de ses œuvres qui agissent comme une signature. Ses tableaux sont des paysages terrestres vus du ciel. Les nervures et les fractures dans la composition rappellent les cordillères et leurs failles. Son travail présente les pierres à travers l’évolution terrestre d’hier à aujourd’hui.Ilana Pichon est une artiste pluridisciplinaire. Sa démarche s’inscrit dans l’observation et la décortication de l’espace et de ses composantes. Elle manie les objets et les images et les met à nu. Un dialogue de va-et-vient s’installe alors entre le contenant et le contenu qui passe par le dessin, le collage, l’installation ou la photographie.Julie-Mila Bouffard, artiste invitée, est originaire de Baie-Cormeau. Elle dessine et peint depuis qu’elle est jeune. Julie-Mila Bouffard peint surtout des portraits féminins. De ses tableaux se dégage une certaine énergie sensuelle, voire sexuelle.

Du café Castelo dans des k-Cup

Le Café Castelo existe sur l’avenue Cartier depuis 10 ans. Toujours à la fine pointe de la technologie et la recherche des meilleurs cafés, Café Castelo lance aujourd’hui son café torréfaction compatible avec les systèmes d’infusion Keurig K-Cup.« Les capsules sont préparées la journée même en boutique par nos baristas ce qui garantit la fraicheur du café. De cette manière, nous ne rajoutons aucun agent de conservation ni d’additif chimique », a expliqué la propriétaire du Café Castelo, Nikolina Okuka.Le vernissage à la galerie Uno qui est au 2e étage du Café Castelo et le lancement des K-Cup auront lieu samedi à partir de 17 h.

(Source : Galerie d’art Uno)

 

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir