Des cultures comestibles dans la cour du HLM Bourlamaque

HLM Bourlamaque

La cour du HLM Bourlamaque va faire peau neuve d’ici l’été. À cette occasion, l’organisme communautaire, Projet Bourlamaque qui gère les activités du HLM va verdir la cour et installer des bacs avec dedans des produits comestibles.

Les ilots de chaleur, combat des quartiers centraux, n’ont plus leur place. Dans les différents quartiers, on voit apparaitre des projets pour améliorer la vie des citoyens et protéger leur santé. Il y aura donc certainement des fines herbes et des légumes cet été dans la cour du Bourlamaque.« Le HLM Bourlamaque avec sa cour est certainement l’endroit dans Montcalm où il y a le plus gros ilot de chaleur », déplore le directeur du HLM Bourlamaque, Pedro Marquez.Pour contrer la chaleur accablante l’été, Projet Bourlamaque a depuis longtemps l’idée d’aménager la cour en la verdissant. Le HLM a donc approché les Amis de la terre dans le cadre du projet milieu de vie en santé développé par l’organisme en partenariat avec Nature Québec.Pour l’instant le projet en est à une étape embryonnaire et monsieur Marquez ne sait pas encore ce qu’il y a aura dans les bacs. Les cultures pour la première année seront réservées aux résidents du HLM, mais Pedro Marquez estime que ce projet aura des incidences positives pour l’intégration du HLM Bourlamaque et de ses résidents dans le quartier Montcalm et que dans les années futures tout les citoyens pourront en profiter.

Des projets similaires dans Saint-Roch et Limoilou

D’autres projets sont en cours de réalisation dans les quartiers Saint-Roch et Limoilou. Des bacs et des jardins seront aménagés sur tout le pourtour de l’église Notre-Dame-de-Jacques-Cartier à la Nef sur la rue Saint-Joseph. D’autres bacs seront aussi installés à divers endroits dans Saint-Roch. À noter qu’en 2015, le Collectif le Banc avait déjà installé quelques bacs à la Nef.Dans Limoilou C’est la parvis de l’église Saint-Charles qui a fermé ses portes en 2012 qui va accueillir des cultures de légumes et de petits fruits cet été. Tous les citoyens auront accès à ces potagers. Dans Limoilou comme dans Saint-Roch des détails restent à régler comme le cadre financier.