Humanorium : Le Freak Show et le Musée de la mort, de l’art pour public averti

freak_show

Monmontcalm.com a appris lundi qu’une mère de famille a été scandalisée par les images d’une des activités proposées par Humanorium, le Freak Show de l’artiste barcelonais Joan Fontcuberta. Son fils de sept ans accompagné par une amie de la famille est entré dans le chapiteau malgré le panneau avertissant le public que les images pouvaient être choquantes.

La mère de famille tient pour responsable les organisateurs de l’évènement de montrer soi-disant des «images pornographiques». Son enfant était accompagné par une personne adulte qui a pris la décision de le laisser entrer malgré le panneau et le nom de l’activité, Freak Show, qui indiquent clairement que les images ne sont pas de tous les âges.

« La mère est venue nous voir complètement scandalisée parce que son enfant avait vu un vagin dans le Freak Show. Pour elle, c’était de la pornographie alors que ce sont des images totalement légales et libres de droits sur Internet sur ce que font les gens avec leur corps », a expliqué Vincent Roy d’Exmuro et cofondateur d’Humanorium qui ne comprend pas une telle réaction de la mère de famille et avec qui, il a été impossible de discuter du côté artistique du Freak Show.

Humanorium n’est pas une fête foraine réservée aux enfants, mais plutôt un divertissement qui rappelle les fêtes foraines du début du siècle dernier où les gens pouvaient voir des personnes difformes et autres étrangetés. Si deux des chapiteaux sont pour public averti, le reste des activités s’adressent aussi bien aux adultes qu’aux enfants comme le Carroussel qui remporte un énorme succès. Depuis son ouverture vendredi, plus de 7 000 personnes ont fréquenté le parc d’attractions et il n’y a eu aucune plainte à part celle citée dans l’article.Après un appel de la mère de famille à la police, celle-ci s’est déplacée mardi, mais les policiers n’ont pas demandé aux organisateurs de fermer le Freak Show, car il n’y avait rien d’illégal, juste de mieux encadrer l’activité. Lors du passage de l’enfant, il n’y avait pas de personnel devant la roulotte selon la mère de famille ce que démentent les organisateurs. Au moment du passage de Monmontcalm.com, jeudi, il y avait quelqu’un devant la roulotte. Un panneau indiquant interdit au moins de 18 ans a été aussi ajouté. Après les parents ou les accompagnateurs sont responsables des enfants qui sont avec eux.

« Malgré l’interdiction aux moins de 18 ans, des parents prennent la décision de laisser entrer leurs enfants après avoir vu en quoi consistent les images. Selon eux, cela leur permet d’aborder certains sujets et d’avoir une discussion », souligne Ève Cadieux, cofondatrice d’Humanorium.

Humanorium est organisé par Exmuro avec l’aide financière entre autres du Musée national des beaux-arts du Québec pour mettre de l’avant l’art sous toutes ses formes. D’ailleurs le MNBAQ a déjà organisé des expositions où les œuvres sont pour public averti comme la superbe exposition consacrée aux photos de Bryan Adams. Les photos arboraient des soldats mutilés et des artistes dans des poses parfois plus au moins érotiques. On peut voir aussi au MNBAQ des tableaux de femmes ou d’hommes dénudés. Cela ne fait pas de scandale, bien au contraire. C’est ce qu’on appelle de l’art.À noter aussi que Humanorium est un évènement autorisé par le Ville de Québec, mais que celle-ci n’a pas participé aux sélections artistiques, laissant les organisateurs libres du choix des activités. L’artiste du Freak Show, Joan Fontcuberta a également donné une conférence au Musée national des beaux-arts du Québec pour expliquer la démarche artistique derrière le Freak Show.

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir