Humanorium – rendez-vous avec une étrange fête foraine

Humanorium

Les festivités autour de l’ouverture du pavillon Pierre Lassonde du Musée national des beaux-arts du Québec se poursuivront tout l’été. Exmuro proposera une expérience unique qui rappellera les fêtes foraines de la fin du 19e et début du 20e siècle avec Humanorium loin des grosses machines que l’on trouve dans les parcs d’attraction d’aujourd’hui du 29 juillet au 7 août au Parc du Musée.

À travers ce grand rendez-vous, Vincent Roy et Ève Cadieux souhaitent mettre l’être humain au-devant de la scène et que la fête foraine soit un lieu rassembleur où le temps n’existe plus. Et selon les deux commissaires d’Exmuro, eux-mêmes résidents du quartier Montcalm, rien de mieux que de créer cet évènement dans un lieu, le Parc du Musée, qui regroupe toutes sortes d’êtres humains, des sportifs, des promeneurs, des amateurs d’art et des touristes.« L’être humain est complexe. Avant il y avait des laboratoires où on exposait des humains déformés. Tout en rappelant ce côté-là des fêtes foraines, on veut faire l’inverse et prendre l’être humain normal pour le mettre dans un laboratoire », explique Vincent Roy.L’occasion aussi de revenir à l’essence même des fêtes foraines avec son ambiance festive et ses lumières où les familles se promènent le jour et où les ados se retrouvent le soir pour s’amuser et flâner.Et avec sa programmation déjantée, Humanorium promet d’être un grand laboratoire qui amusera aussi bien les petits que les grands. Le partenariat avec le Musée national des beaux-arts du Québec est aussi l’occasion de découvrir des oeuvres dans un univers particulier.Parmi les attractions, le trio BGL présentera un carrousel où les passagers seront transformés en marchandises, Jack Burman nous invitera dans un musée de la mort et Dgino Cantin nous fera entrer dans la chambre des curiosités.Voir la programmation en détail

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir