Le vélo et la marche privilégiés à la voiture dans Saint-Sacrement

Simulation d'un exemple d'aménagement. Photo tirée du rapport du Plan local de mobilité durable
Simulation d’un exemple d’aménagement. Photo tirée du rapport du Plan local de mobilité durable

Le conseil de quartier de Saint-Sacrement a adopté différentes propositions comme une intervention du Service de police de la Ville de Québec pour le contrôle des vitesses excessives sur les grands axes dont le Chemin Sainte-Foy lors de la réunion du 4 octobre après la déposition du rapport final du plan local de mobilité durable dans Saint-Sacrement par l’organisme Accès Transports Viables.

Dans son rapport, Accès Transports Viables établi des recommandations afin que le quartier Saint-Sacrement obtienne des mesures de la Ville de Québec priorisant le transport actif et collectif. Parmi ces recommandations, le conseil de quartier de Saint-Sacrement souhaite que la Ville de Québec mette en place rapidement deux mesures prioritaires qui visent à freiner la vitesse excessive (supérieur à 50 km/h) dans le quartier en particulier sur le chemin Sainte-Foy et à sécuriser les zones autour des écoles et des commerces. Ces zones doivent être accessibles à pied.En second lieu, le conseil de quartier souhaite que la Ville mette en œuvre d’autres actions susceptibles d’améliorer la sécurité des déplacements, des infrastructures et de signalisation basées sur les problématiques soulevées par Accès Transports Viables dans son rapport et par les groupes de discussions.Il s’avère que dans Saint-Sacrement, plusieurs intersections sont dangereuses pour les piétons et les cyclistes comme celles situées sur le Chemin Sainte-Foy, René Lévesque, Marguerite Bourgeoys et Joffre. Le conseil de quartier demande entre autres l’implantation du 30 km/h dans les rues résidentielles et les rues proches des écoles et des parcs, avec ajout de bollards et/ou de chicanes et îlots centraux et la réparation des trottoirs qui sont en mauvais état leur élargissement pour un cheminement plus sécuritaire.Malgré la présence du couloir Père-Marquette, le quartier Saint-Sacrement n’est pas le quartier le plus accueillant pour les cyclistes. De nombreux amateurs de ce moyen de déplacement roulent sur le chemin Sainte-Foy parce qu’il est plus rapide et plus direct pour aller d’est en ouest ou vice versa. Le conseil de quartier de Sacrement souhaite que le Ville de Québec envisage la création d’une piste cyclable sur le chemin Sainte-Foy.On s’aperçoit également dans le rapport que des liens sont inexistants ou dangereux entre les différentes voies cyclables ou que les pistes existantes ne sont pas praticables l’hiver. Un réaménagement de la voie cyclable sur le boulevard de l’Entente pour la transformer en bande cyclable serait le bienvenu. Actuellement c’est une chaussée désignée, mais le stationnement des autos et des autobus rendent dangereux les dépassements. Il est proposé également l’ajout d’une piste cyclable sur la côte Saint-Sacrement pour rejoindre le boulevard de l’Entente.Enfin dans le cadre du PPU Belvédère, le conseil de quartier de Saint-Sacrement estime que l’intersection Belvédère-René Lévesque doit être repensée en aménageant un terminal d’autobus plus efficace et en modifiant l’entrée et la sortie du Provigo.Début 2017, le conseil de quartier de Saint-Sacrement organisera une période d’échanges avec les citoyens sur les pistes de solution proposées dans ce rapport en vue de les sensibiliser sur les enjeux des déplacements actifs.Consulter le rapport : Plan local de mobilité durableLire aussi : Une circulation dense qui nuit à l’utilisation du transport actif et collectif

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir