Les gens de Montcalm se souviennent (1)

Epigraphe Edmund Alleyn

Qu’ont en commun la bibliothèque Gabrielle-Roy, le pavillon universitaire Maurice-Pollack et l’école Anne-Hébert ? Les illustres Québécois qui leur donnent leur nom ont tous vécu dans Montcalm! Pour preuve, les épigraphes apposées sur certains bâtiments du quartier. Il existe une quarantaine de ces fameuses plaques bleues dans le quartier Montcalm, commémorant le passage des citoyens qui ont fait de la ville de Québec ce qu’elle est maintenant : journalistes, avocats, dentistes, négociants en fourrure. Dans Montcalm, le quartier des Arts, pas de surprise : ce sont des écrivains, peintres, architectes ou musiciens qui ont élu domicile !

Françoise Paradis, conseillère à la diffusion du patrimoine à la ville de Québec, nous explique, concrètement, ce que cela représente pour un propriétaire : « La plaque est la propriété de la Ville. Son entretien relève donc de celle-ci. Advenant la vente du bâtiment, le propriétaire est tenu d’informer le futur propriétaire que la plaque est la propriété de la Ville de Québec, qui est responsable de son entretien. Le propriétaire du bâtiment doit aussi informer la Ville de la vente de sa propriété. »

Peu de contraintes donc, pour la fierté d’habiter dans un bâtiment où a vécu une personnalité, et d’une certaine façon, de faire partie de l’histoire du quartier.

Dans la partie la plus à l'est du quartier Montcalm, ce sont les rues Wilfrid-Laurier, Fraser et Aberdeen qui accueillent le plus de célébrités. On peut mentionner par exemple, Robert Blatter, architecte ayant participé à la conception du Colisée et du CHUL. Ou encore Georgina Lefaivre, pionnière du journalisme et féministe, qui contribua, sous le nom de Ginevra, à la première revue québécoise visant un lectorat de femmes, Le Coin du feu, publiée en 1893. Je pourrais vous citer également Edmund Alleyn, artiste polyvalent à qui sa fille a consacré un documentaire primé, et notre Gabrielle Roy nationale, mais je ne veux pas vous gâcher le plaisir de découvrir les talents qui ont peuplé le quartier!

Avec le printemps qui revient, c'est le temps donc de (re)découvrir ce quartier dont la richesse historique n'est plus à démontrer.

Publicité
Épigraphes Montcalm
Épigraphes Montcalm