Les taxes ont eu raison de la boutique Azimut

boutique_azimut_avenue_cartier

Après 27 ans de service, Azimut fermera ses portes à la fin de son bail en avril. La principale raison, des taxes qui ont fortement augmenté ces cinq dernières années.

Joint par téléphone à Montréal, où Azimut a son siège social, le propriétaire, Gérard Foulon, s’est dit attristé par la décision, mais qu’il n’avait pas le choix. Âgé de 76 ans, le propriétaire n’était pas sûr de vouloir embarquer avec un bail de cinq ans, mais ce sont surtout les taxes qui ont pesé dans la balance.« Nous avons connu une très mauvaise saison cet hiver, les taxes nous coutent près de 40 000 dollars par années. Pour un local de cette taille-là, ce n’est pas normal », affirme monsieur Foulon.Selon le propriétaire, les taxes à Québec n’ont pas de bon sens et l’augmentation des dernières années est difficile à prendre pour un commerce de détail. « À Montréal, nos boutiques font trois fois la superficie de celui de Québec et nous payons un montant beaucoup plus bas. »À l’origine, Azimut devait ouvrir dans Sillery sur l’avenue Maguire, mais les propriétaires ne trouvaient pas le local désiré. Ils se sont donc tournés vers le quartier Montcalm et l’avenue Cartier.« On ne regrette pas notre choix, l’avenue Cartier est une rue magnifique et nous avions une belle clientèle. Ça nous fait quelque chose de fermer la boutique », explique Gérard Foulon.Le commerce liquide ses stocks jusqu’à la fermeture. Azimut a deux boutiques à Montréal, sur la rue Saint-Denis et sur Rachel Est.

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir