Marie-Hélène Gendreau prend les rênes du Périscope

Marie-Hélène Gendreau

Marie-Hélène Gendreau succèdera à Frédéric Dubois au poste de coordonnatrice artistique du Périscope à partir d’août.

Il ne sera pas facile de succéder à Frédéric Dubois qui a tenu la barre du Périscope ces cinq dernières années et qui a amené le théâtre vers une mouvance où la prise de parole est très forte. Mais c’est loin de faire peur à Marie-Hélène Gendreau qui a l’intention de continuer le travail de Frédéric Dubois, tout en y apportant sa touche personnelle.« Ce dont j’ai le plus envie c’est que le Périscope devienne un endroit pour des résidences d’artistes. Pas seulement pour des présentations, mais aussi que les locaux servent de tremplin aux jeunes créateurs », a confié Marie-Hélène Gendreau en entrevue avec Monmontcalm.com.Femme de théâtre, Marie-Hélène Gendreau a connu beaucoup de succès avec la mise en scène de Trainspotting dont les premières représentations ont eu lieu à Premier Acte en 2013. La comédienne a joué dans plusieurs projets dont Chante avec moi et Tout ce qui tombe. S’ajoutent à cela plusieurs mises en scène dont L’Ouest solitaire de Martin McDonagh, Quatre à quatre de Michel Garneau et Tom à la ferme de Michel Marc Bouchard.On n’a pu la voir aussi au cinéma dans les Les P’tits cochons et Enfin l’automne et à la télévision dans Complexe G, Le Clan, Les hauts et les bas de Sophie Paquin, Lance et Compte et Chabotte et fille.Et même si ses nouvelles fonctions lui prendront certainement beaucoup de temps, il n’est pas question pour la comédienne de laisser ces projets de côté. C’était d’ailleurs l’une des conditions à l’embauche selon Marie-Hélène Gendreau. Elle prépare actuellement la mise en scène de la pièce, Les marches du pouvoir, qui sera présentée au théâtre de La Bordée cet automne.« J’ai envie de continuer à faire ce que j’aime, mais contrairement à la présentation d’une pièce qui est éphémère, mon travail au Périscope c’est pour du long terme et ça, ça me fait vraiment triper », a expliqué la nouvelle coordonnatrice artistique du PériscopeMarie-Hélène Gendreau est aussi une amoureuse du quartier Montcalm. Il s’agit d’ailleurs du premier quartier où elle a habité quand elle est arrivée à Québec pour suivre les cours du Conservatoire d’art dramatique de Québec. Si maintenant, elle n’y vit plus, elle continue à le fréquenter régulièrement. Elle aime par-dessus tout les bijoux de chez Gentil Coquelicot et les plats de Papillote et Cie qui selon elle vont encore plus la dépanner le midi lorsqu’elle va travailler au Périscope.« Les gens de Montcalm sont vraiment très ouverts et curieux. C’est un quartier dynamique, qui bouge bien et c’est encore plus beau depuis qu’il y a les abats-jours », a-t-elle mentionné.Frédéric Dubois qui était au Périscope depuis 2011, s’en va à Montréal pour occuper les fonctions de directeur artistique de la section française de l’École nationale de théâtre du Canada.

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir