MNBAQ 2017 – destination la joie et la France

Crédit : Philippe Halsman, Cover of the magazine Life with a portrait of Marilyn Monroe jumping, November 9, 1959. Musée de l’Elysée © 2016 Philippe Halsman Archive / Magnum Photos
Crédit : Philippe Halsman, Cover of the magazine Life with a portrait of Marilyn Monroe jumping, November 9, 1959. Musée de l’Elysée © 2016 Philippe Halsman Archive / Magnum Photos

La directrice du Musée national des beaux-arts du Québec, Line Ouellet, actuellement en France, a dévoilé la programmation des prochaines expositions pour 2017. Après une année marquée par l’ouverture du pavillon Pierre Lassonde, le thème de la prochaine année sera tourné vers la joie et la collaboration avec la France à travers six nouvelles expositions.

On commence 2017 avec la Manif d’art 8 – La biennale de Québec. L’Art de la joie préparée par là commissaire, Alexia Fabre, directrice du Musée d’art contemporain de Val-de-Marne (région parisienne). La commissaire française s’est inspirée d’un roman de Goliarda Sapienza, L’art de la joie dont l’héroïne fait de la joie la quête de sa vie. Le MNBAQ présentera des œuvres de Christian Boltanski, Annette Messager, Clément Cogitore, Carlos Amorales, Jacynthe Carrier et l’Orchestre d’hommes-orchestres, Steve Heimbecker et BGL entre autres.

Un printemps-été foisonnant

Dès avril, les visiteurs pourront découvrir l’exposition Le temps file. Portrait de la vanité dans la collection du MNBAQ. L’exposition réunira des œuvres de différentes époques et de diverses catégories qui évoquent le passage du temps, les cycles immuables et la disparition.Aussi en avril, le récipiendaire du prix en art actuel du MNBAQ, Carl Trahan, proposera sa première exposition personnelle dans une institution muséale.L’été sera marquée par une primeur nord-américaine avec l’exposition Philippe Halsman. Étonnez-moi! à partir du 15 juin. Réalisée par le Musée de l’Élysée à partir des archives de la famille Halsman, cette exposition met pour la première fois en lumière l’ensemble de la carrière du photographe américain depuis ses débuts à Paris dans les année 1930, jusqu’à son studio à New York entre 1940 et 1970.La seconde exposition de l’été, en partenariat avec le Musée des beaux-arts de Rennes, Le fabuleux destin des tableaux des abbés Desjardins sera consacrée à 70 des 200 œuvres réalisées entre le 16e et 18ème siècle et saisis pendant la Révolution française. Les tableaux qui avaient été expédiés au Québec par l’homme d’église Philippe-Jean-Louis Desjardins en 1817 retraverseront l’Atlantique vers Rennes pour une exposition à partir d’octobre 2017.

Joan Mitchell / Jean-Paul Riopelle

L’automne 2017 au Musée national des beaux-arts du Québec sera dédié à deux artistes, Joan Mitchell et Jean-Paul Riopelle qui ont vécu et travaillé ensemble entre 1955 et 1979. Pour la première fois, une exposition retracera leurs carrières artistiques respectives à travers une soixantaine d’œuvres, fruits de leur travail et de leur histoire d’amour.

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir