Promenade dans l’univers de la mode avec Patrycja Walton

Patrycja Walton est l’invitée de la Galerie d’art Uno pour le mois de mai. Son parcours en création textile et en art visuel l’a amené tout naturellement à la peinture. Son exposition Décousues représente l’image de la robe comme un emblème de la figure féminine et le monde de la couture qui a fait partie de mon éducation.

Patrycja_WaltonIssue d’une famille d’artiste, sa grand-mère était peintre, sa mère dans le domaine du théâtre, Patrycja Walton s’est mise à la peinture à l’âge de 7 ans et cela a été un véritable coup de foudre.D’origine allemande, elle a été influencée au Canada par Émily Carr de la côte ouest canadienne, et les Québécois Jean-Paul Rioppelle et Paul-Émile Borduas.Patrycja Walton utilise beaucoup ses mains pour peindre parce que sa vision diminue de plus en plus. Elle se sert aussi d’un bandana pour réduire encore sa vision ce qui l’oblige à utiliser son intuition pour communiquer avec la toile.Pour Décousues, ses œuvres sont influencées par son atelier qui était auparavant une manufacture du textile. Ses collages de motifs et les textes imprimés donnent l’impression du corps féminin.« Ils font référence à notre obsession de l’intervention cosmétique pour modifier notre état physique », explique l’artiste qui trouve que la mode a beaucoup évolué depuis sa jeunesse et qu’il y a un grand choix.Cependant comme l’art, Patrycja Walton estime que la mode se base toujours sur quelque chose qui a déjà été inventé dans le passé.L’exposition Décousues est à la Galerie d’art Uno jusqu’au 31 mai et le vernissage aura lieu le dimanche 15 mai de 14 h à 16 h.

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir