Salut Thérèse, Montcalm ne sera plus pareil

therese_drago_bar

Publicité

Thérèse Drago, figure emblématique du quartier Montcalm et connue pour sa vie nocturne clandestine entre 1994 et 2014 en invitant les fêtards chez elle sur René Lévesque, est décédée lundi matin à l'âge de 88 ans.

therese_dragoMadame Thérèse (crédit photo : Elisabeth Paradis) en a vu des personnes défiler chez elle. D'abord sur l'avenue Cartier entre 1961 et 1994 où elle tenait un bordel, la Grande Hermine, fréquenté par toutes sortes de personnes y compris des notables de Québec.Lorsque la Grande Hermine a fermé, Thérèse Drago a créé un bar clandestin dans son demi sous-sol du boulevard René Lévesque. Pendant 15 ans les fêtards pour la plupart des habitués se sont rendus chez madame Thérèse à la fermeture des bars pour continuer à fêter.La police a essayé plusieurs fois de fermer ce bar clandestin et croyait bien y être arrivée en 2011. Mais les tribunaux ont toujours été cléments avec Thérèse Drago qui aura continué jusqu'à la fin à rendre heureuses les personnes qui venaient chez elle comme elle a l'a fait toute sa vie selon Elisabeth Paradis qui travaille sur un documentaire depuis cinq ans.« Thérèse était l'ainée de huit enfants et quand sa mère est décédée à la naissance du dernier, elle a pris en charge toute la famille », explique Elisabeth Paradis qui a rencontré Madame Thérèse par l'intermédiaire d'amis qui fréquentaient le bar clandestin.Au printemps dernier, Thérèse Drago a été personnifiée au théâtre dans une pièce de Maxime Beauregard-Martin, Madame G. L'auteur et metteur en scène se souvient d'une femme très humble qui se tenait debout : « J'ai toujours été intéressé par des personnes qui se permettent de désobéir à certaines règles pour le bien des autres. À travers la pièce, je voulais que sa mémoire se poursuive », se remémore Maxime Beauregard-Martin qui pense que Madame Thérèse mérite d'être connue à Québec, mais aussi à l'extérieur.

Thérèse Drago en bref

Née en 1928 dans le quartier Saint-Sauveur où son père était tanneur, Thérèse Drago a vécu à Québec avant d'épouser un américain d'origine italienne. Les deux époux se sont installés à New York pendant quelques années avant de revenir vivre à Québec. De 1961 à 1994, elle a géré la Grande Hermine, un bar aux mœurs légères dans le quartier Montcalm. C'est le Pub Galway, un bar irlandais qui occupe la place aujourd'hui.