Le clocher de l’église du Très-Saint-Sacrement instable | 30 août 2017 | Article par Marine Lobrieau

Crédit photo: Marine Lobrieau

Le clocher de l’église du Très-Saint-Sacrement instable

Le clocher de la partie ouest de l’église du Très-Saint-Sacrement montre des instabilités et devra être consolidé. Un coup dur pour le conseil de la Fabrique après l’effondrement de l’une des parties du mur de l’église en juillet.

C’est en faisant une inspection de la totalité de l’église que le conseil de la Fabrique a appris la mauvaise nouvelle. « Il a été constaté que les toitures n’étaient pas imperméables », explique le marguillier Yvon Bussières. L’eau s’est infiltrée et les fondations ont travaillé ». Néanmoins, monsieur Bussières se veut rassurant, « les deux clochers sont tout de même sécuritaires et il n’y a pas de risque de chute ».

Les architectes commandités pour les rénovations étudient actuellement les dommages et doivent rendre, cette semaine, le rapport final. Une consolidation en étau est probablement à prévoir concernant les clochers. D’important travaux d’isolations de la paroi ouest seront effectués afin de sécuriser les lieux avant l’hiver. Le conseil de la Fabrique espère réouvrir l’église en novembre.

Selon Yvon Bussières, les travaux pour remettre l’église à son état original coûteront « un million de dollars ». Les membres de la paroisse poursuivent leur campagne de financement et une aide financière a d’ores et déjà été sollicitée auprès du diocèse et des instances supérieures afin de mener à bien la correction de ce bien patrimonial.